• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Lâcher-prise

Gestion du stress : les limites de la pleine conscience

Les exercices de pleine conscience, qu’ils soient réalisés grâce à la méditation ou non, ne réduisent le stress que chez les personnes qui ont confiance en elles et qui sont déjà habituées aux situations stressantes.

Gestion du stress : les limites de la pleine conscience Tamara Dragovic/iStock

  • Publié le 16.11.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La pleine conscience, effectuée ou non grâce à la méditation, a des effets limités sur le stress.
  • Elle fonctionne mieux chez les personnes qui ont confiance en elles et qui sont déjà habituées à vivre des situations stressantes.

La méditation de pleine conscience a de nombreux avantages mais ce n’est pas une solution miracle pour surmonter le stress. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs de l’université de Buffalo (Etats-Unis), qui ont démontré que la pleine conscience n’aidait que les gens qui ont déjà confiance en eux et qui savent gérer leur stress. Les résultats ont été publiés dans la revue Personality and Social Psychology Bulletin.

Une technique pour lâcher-prise face à nos problèmes

La pleine conscience est un état d’esprit qui évite de ruminer le passé et d’envisager les possibilités du futur en focalisant son attention et sa vigilance sur l’instant présent. Cette pratique, connue dans le monde occidental grâce à la méditation en pleine conscience, invite les personnes qui en font l’expérience à examiner leur propre perception du monde dans un voyage introspectif. Cette philosophie du lâcher-prise sur des évènements passés ou futurs sur lesquels nous ne pouvons pas ou plus interagir aurait de nombreuses vertus. 

Plusieurs travaux scientifiques suggèrent que la pleine conscience peut aider à gérer le stress, l’anxiété, la dépression voire même à mieux supporter la douleur. Pourtant, cette question est encore sujette à débat au sein de la communauté scientifique, c’est le cas des chercheurs de l’université de Buffalo. 

Pour confirmer leur hypothèse, ces derniers ont mesuré les réponses cardiovasculaires (rythme cardiaque et force avec laquelle le cœur propulse le sang dans le reste du corps) de 1 001 participants à des tâches stressantes, comme prononcer un discours ou réaliser un test de raisonnement. Les participants estimant avoir un niveau élevé de pleine conscience se disent plus à l’aise face au monde, ont tendance à ne pas s’attarder sur les évènements passés et prétendent bien gérer leur stress. 

Bien que ces avantages semblent sans équivoque, les manières spécifiques dont la pleine conscience devrait influencer les expériences psychologiques des personnes en situation de stress restent floues, explique Thomas Saltsman, chercheur au département de psychologie de l’université de Buffalo et auteur principal de l’étude. Nous avons donc utilisé les réponses cardiovasculaires pour saisir ce que les gens vivent dans un moment de stress, lorsqu'ils sont plus ou moins attentifs.”

La pleine conscience a des limites

En mesurant les réponses cardiovasculaires à ces situations de stress, les chercheurs se sont aperçus que le rythme cardiaque augmentait et que le cœur battait plus fort lorsque les participants se souciaient des tâches qu’ils accomplissaient. D’autres mesures, comme la quantité de sang pompé par le cœur et le degré de dilatation des vaisseaux sanguins, indiquent à quel point ils se sentent à l’aise et confiant en réalisant ces tâches. 

Ce qui est surprenant, et particulièrement frappant dans nos résultats, c'est que la pleine conscience ne semble pas avoir d'effet sur la réaction positive au stress sur le moment, indique Thomas Saltsman. Les personnes conscientes étaient-elles plus nombreuses à se sentir confiantes, à l'aise et capables lorsqu'elles étaient engagées dans une tâche stressante ? Nous n'en avons pas eu la preuve, bien qu'elles aient déclaré se sentir mieux après avoir accompli la tâche.

Leurs résultats vont à l’encontre des recherches antérieures, qui affirment que la pleine conscience permet de réduire le stress et de mieux y faire face. Au vu de leur résultats, tous les participants ont ressenti du stress durant ces expériences. Pourtant, et même si aucun signe physiologique associé à une réponse positive au stress n’a pu être observé chez les participants, la majorité d’entre eux a déclaré avec eu une expérience positive.

La pleine conscience, qu’elle soit réalisée dans une pratique méditative ou non, présente des avantages, mais semble néanmoins limitée lorsqu’il s’agit d’effectuer des tâches stressantes comme prononcer un discours en public ou passer un entretien d’embauche. En réalité, la pleine conscience ne profiterait réellement qu’à des personnes qui sont habitués au stress et qui savent le gérer. 

Bien que nos conclusions semblent aller à l'encontre du saint Graal du stress et des avantages associés à la pleine conscience, nous pensons qu'elles en soulignent plutôt les limites possibles”, souligne Thomas Saltsman.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité