• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vision

Les daltoniens ne verront jamais les couleurs comme tout le monde

Les daltoniens, qui seraient plus de deux millions en France, ont une anomalie génétique qui les empêche de distinguer certaines couleurs, comme le vert, le rouge, le bleu ou le jaune. Si des entreprises proposent des lunettes avec des filtres spéciaux pour corriger cette anomalie génétique, cela relève plus de l’argument commercial que d’une véritable correction de ce trouble de la vision.

Les daltoniens ne verront jamais les couleurs comme tout le monde Kowalska-art/iStock

  • Publié le 09.11.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le daltonisme touche plus de deux millions de personnes en France et consiste en une anomalie génétique de la rétine.
  • L'absence de cônes dans la rétine, censés distinguer les couleurs, empêche les daltoniens d'avoir une vision normale. Ils confondent souvent les couleurs.
  • Après un test de 100 000 filtres de lunettes, rien ne dit qu'ils permettent aux daltoniens de voir toutes les couleurs normalement, même ci cela apporte une amélioration à leur condition.

Le daltonisme, c’est pour la vie, et aucune amélioration n’est possible. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs du département d’optique de l’université de Grenade (Espagne). Ils ont analysé différents dispositifs censés améliorer la vision des couleurs chez les personnes daltoniennes et sont arrivés à la conclusion que rien ne pourrait le donner une vision “normale”. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique Sensors.

Une anomalie génétique de la rétine

Le daltonisme est une anomalie génétique de la vision qui modifie la perception des couleurs. Cela est dû à des cônes, installés normalement dans notre rétine et chargés de recevoir les couleurs, qui seraient absents chez eux. Chez les personnes qui en souffrent, la détection des couleurs est perturbée, ce qui conduit souvent à des confusions entre deux couleurs. Le plus souvent, les daltoniens confondent le rouge et le vert, ou le bleu et le jaune. Enfin, un nombre infime de daltoniens souffrent d’achromatopsie, c’est-à-dire qu’ils ne voient aucune couleur et le monde autour d’eux n’est composé que de nuances de gris. 

Si des “lunettes” pour daltoniens existent, les chercheurs pensent qu’elles sont inutiles pour améliorer la vision des daltoniens. Pour en avoir le cœur net, les scientifiques ont modélisé par calcul près de 100 000 filtres de couleur différents, afin de voir lesquels augmenterait le nombre de couleurs perçues par des daltoniens. Parmi les filtres utilisés, les chercheurs ont inclus ceux vendus par les deux marques les plus en vue dans le monde du daltonisme, Vino et EnChroma. 

Une maladie handicapante au quotidien

Ce que leurs résultats démontrent, c’est que bien que certains filtres augmentent le nombre de couleurs discernable, l’amélioration reste négligeable et ne permet pas aux daltoniens de voir autant de couleurs que les sujets normaux. Pour eux, les lunettes vendues sont plus un argument marketing promettant une révolution visuelle aux daltoniens qu'un procédé qui fonctionne réellement.

Il n’existe aucun traitement pour soigner le daltonisme. Le daltonisme est handicapant pour les personnes qui en souffrent, car cela leur ferme la porte à une multitude de métiers. Il est impossible à une personne daltonienne de devenir pilote, conducteur de bus ou de métro, policier, douanier, pompier, électricien ou pharmacien par exemple. En France, plus de deux millions de personnes seraient concernées par le daltonisme. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité