• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Le port du masque ne serait pas un obstacle à l’exercice physique

Porter un masque pendant l’activité physique n’empêcherait pas la respiration et n’affecterait ni les performances, ni le niveau d’oxygène dans le sang et les muscles.

Le port du masque ne serait pas un obstacle à l’exercice physique Vadym Pastukh/iStock

  • Publié le 07.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Après avoir pédalé sur un vélo d'intérieur jusqu'à ne plus pouvoir tenir le rythme, avec ou sans masque, les niveaux d'oxygène dans le sang et dans les muscles des participants n'ont pas différés.
  • Les chercheurs estiment que cela doit permettre de justifier la réouverture des salles de sport.

Faire du sport avec son masque est-il mauvais pour la santé ? Une nouvelle étude, parue le 3 novembre dans le International Journal of Environmental Research and Public Health suggère qu’aucune preuve ne vient justifier de ne pas porter le masque pendant l’effort physique même intense. “Nos découvertes sont importantes car elles indiquent que les gens peuvent porter des masques faciaux pendant un exercice intense sans effets néfastes sur les performances et un impact minimal sur l'oxygénation sanguine et musculaire”, ont révélé les chercheurs canadiens de l’université de Saskatchewan.

Pas de différence avec ou sans le masque

Les chercheurs ont évalué l'utilisation d'un masque facial en tissu à trois couches, recommandé au Canada. “Les résultats utilisant un masque en tissu monocouche peuvent différer”, préviennent-ils. L’étude a été réalisée sur 14 hommes et femmes actifs et en bonne santé. Les données sur les effets du régime alimentaire, de l’activité physique antérieure et du sommeil 24 heures avant les tests ont été récoltées.

Pour l’étude, les participants se sont mis à pédaler sur un vélo d’intérieur en montant progressivement en intensité jusqu’à qu’ils ne puissent plus maintenir leur rythme. “Habituellement, un participant atteint l'épuisement sur ce test en six à 12 minutes en fonction de son niveau de forme physique”, ajoute Phil Chilibeck, co-auteur de l’étude. Chaque participant a répété le test à trois reprises : une fois avec un masque chirurgical, une fois avec un masque en tissu et une dernière fois sans masque. Les chercheurs ont enregistré les niveaux d'oxygène dans le sang et dans les muscles tout au long du test.

Rouvrir les salles de sport

Les résultats ont montré que le port du masque n’a pas modifié les niveaux d’oxygène dans le sang et dans les muscles des participants. “Ceci est important lorsque les centres de fitness s'ouvrent pendant Covid-19 car les gouttelettes respiratoires peuvent être propulsées plus loin avec une respiration lourde pendant un exercice vigoureux et en raison de rapports de grappes de Covid-19 dans des installations d'exercice fermées bondées”, estime Phil Chilibeck.

Les auteurs avancent que cette découverte pourrait permettre aux salles de sport de rouvrir tout en respectant les gestes barrière même pendant l’exercice physique. “Si les gens portent des masques pendant les exercices en salle, cela pourrait rendre les séances plus sûres et permettre aux gymnases de rester ouverts pendant le Covid, ont écrit les chercheurs. Cela pourrait également permettre aux sports de continuer, y compris le hockey, où la transmission du COVID-19 semble être élevée.”


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité