• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : les femmes enceintes plus à risque de développer une forme grave

Les femmes enceintes qui sont infectées par la Covid-19 ont un risque plus élevé de développer une forme sévère de la maladie.

Covid-19 : les femmes enceintes plus à risque de développer une forme grave Blue Planet Studio/iStock

  • Publié le 04.11.2020 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les femmes qui attendent un bébé sont plus susceptibles d'avoir besoin de soins intensifs, avec 10,5 pour 1 000 femmes enceintes hospitalisées contre 3,9 pour 1 000 femmes pour les autres.
  • Les risques de mourir sont également plus élevés chez les femmes enceintes avec 1,5 décès pour 1 000 femmes dans leur population contre 1,2 pour 1 000 femmes qui n’attendent pas d’enfant.
  • Les femmes enceintes positives à la Covid-19 ont plus de risque d'avoir des naissances prématurées.

Dans cette période de crise sanitaire, les femmes enceintes doivent faire particulièrement attention. Si le risque de transmission du virus au bébé reste incertain, elles encourent un risque plus important que le reste de la population de développer une forme grave et de mourir du virus. Telle est la conclusion de deux rapports publiés lundi 2 novembre par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis, l’un portant sur l’analyse de données entre le 22 janvier et le 3 octobre et l’autre entre le 29 mars et le 14 octobre. Ils ajoutent que les femmes enceintes atteintes du coronavirus courent un risque accru d'accouchement prématuré.

Plus de risque de décès

Cette étude n’est pas la première à démontrer que les femmes enceintes courent plus de risque que le reste de la population face au coronavirus. “La nouvelle recherche s'ajoute à un nombre croissant de preuves que les femmes enceintes courent un risque accru d'infection par le coronavirus, a ajouté le Dr Denise Jamieson, directrice du département de gynécologie et d'obstétrique de l'École de médecine de l'Université Emory, à CNN. Cela démontre également que leurs nourrissons sont à risque, même s’ils ne sont pas infectés.”

Le besoin en soins intensifs, ventilation et en soutien cardiaque et pulmonaire est plus important chez les femmes enceintes qui sont infectées par la Covid-19. Dans le premier rapport, les chercheurs ont examiné les données de 461 825 femmes âgées de 15 à 44 ans qui ont été testées positives à la Covid-19 entre le 22 janvier et le 3 octobre et qui ont développé des symptômes. Ils ont constaté que parmi elles, les femmes qui attendent un bébé sont plus susceptibles d'avoir davantage besoin de soins intensifs, avec 10,5 pour 1 000 femmes enceintes hospitalisées contre 3,9 pour 1 000 femmes pour les autres. Elles sont également trois fois plus susceptibles d'avoir besoin d'aide pour respirer avec une ventilation invasive que les femmes qui ne sont pas enceintes. Les risques de mourir sont également plus élevés chez les femmes enceintes avec 1,5 décès pour 1 000 femmes dans leur population contre 1,2 pour 1 000 femmes qui n’attendent pas d’enfant.

Des nourrissons testés positifs

Les chercheurs avancent que la plus grande probabilité de maladie grave chez les femmes enceintes pourrait être due à des changements physiologiques pendant la grossesse, notamment l’augmentation du rythme cardiaque et la diminution de la capacité pulmonaire. “Pour réduire le risque de maladie grave et de décès dû à la Covid-19, les femmes enceintes doivent être informées de l'importance de rechercher rapidement des soins médicaux si elles présentent des symptômes et des mesures de prévention de l'infection par le SRAS-CoV-2 doivent être fortement mises en avant pour elles et leurs familles lors de toutes les rencontres médicales, y compris les visites de soins prénatals”, ont écrit les chercheurs.

Le risque d’avoir une naissance prématurée est également plus important pour les femmes enceintes qui sont infectées par la Covid-19. Dans le deuxième rapport, les chercheurs américains ont révélé que le taux de naissance prématurée lorsqu'un bébé est né avant 37 semaines de grossesse est de 12,9% chez les femmes atteintes de coronavirus contre 10,2% dans la population générale. Pour arriver à ces résultats, ils ont comparé les résultats de la grossesse et des nourrissons pour 4 442 femmes diagnostiquées avec la Covid-19 et de 3 912 naissances de femmes qui n’ont pas été infectées entre le 29 mars et le 14 octobre. “Les bébés nés trop tôt courent un risque accru de décès et d'incapacité, y compris des problèmes respiratoires, visuels et auditifs”, ont ajouté les chercheurs.

Par ailleurs, les chercheurs ont remarqué que 2,6% des nourrissons ont été testés positif à la Covid-19. Parmi eux, ceux dont la mère a été testé positive pour le coronavirus dans la semaine suivant l'accouchement ont eu un risque plus important d’être également positifs.


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité