• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale des pharmaciens

Pharmaciens : quels soins courants peuvent-ils réaliser ?

À l’occasion de la Journée mondiale des pharmaciens, tour d’horizon des soins quotidiens qui peuvent être réalisés en pharmacie, de la vaccination à la téléconsultation en passant par les soins de premier secours.

Pharmaciens : quels soins courants peuvent-ils réaliser ? SanderStock/iStock

  • Publié le 25.09.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Ils sont capables de vacciner contre la grippe.
  • Les téléconsultations peuvent être réalisés au sein des pharmacies.
  • Ils pourraient être en mesure de vacciner la Covid-19.

Trop souvent, le rôle du pharmacien s’est limité à la préparation et la dispensation d’ordonnances médicales. Depuis plusieurs années, leur cadre de travail s’est étendu. La crise sanitaire actuelle n’a fait qu’amplifier ce phénomène. Ils font partie des soignants en première ligne face à l’épidémie. “Quand les cabinets médicaux sont en téléconsultation, que les patients évitent l’hôpital, le pharmacien est plus que jamais le référent santé vers qui on se tourne pour ses pathologies du quotidien, mais aussi pour les inquiétudes autour du Covid”, a déclaré Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil nationale de l’ordre des pharmaciens, à 20 Minutes.

Un rôle accentué par la crise sanitaire

Parmi les nouvelles prérogatives récentes des pharmaciens, se trouve la possibilité de vacciner les plus de 65 ans contre la grippe, depuis 2019. Mais eux souhaitent aller encore plus loin. “Mon combat cette année, c'est de pouvoir faire l'ensemble des rappels de vaccins en officine, en fonction de la stratégie définie par les pouvoirs publics”, a fait savoir Philippe Besset, président du syndicat professionnel FSPF, aux Échos.

Depuis le début de la crise sanitaire, ils sont capables de renouveler les ordonnances en cas de maladie chronique pour éviter aux patients de passer par la case médecin, ou encore délivrer le médicament permettant aux femmes, après téléconsultation, d’effectuer une interruption volontaire de grossesse. Deux prérogatives qui doivent rester transitoires, selon l’Ordre des pharmaciens. Le pharmacien est également en première ligne contre les violences familiales. Depuis fin mars, ils sont capables d’appeler les forces de l’ordre si un patient lui demande.

Pivot central du soin de proximité

Désormais, les pharmacies sont également des lieux où la téléconsultation est possible. Les téléconsultations sont passées de 1 % à 11 % des rendez-vous médicaux depuis les débuts de la pandémie de Covid-19. Dans cette flambée, les pharmaciens jouent leur rôle puisque les téléconsultations sont réalisables dans les officines équipées. Là-bas, un médecin est joignable en moins de trois minutes, avec ou sans rendez-vous.

Cette option fait partie du programme gouvernemental “Ma santé 2022” où le pharmacien apparaît comme “le pivot central du soin de proximité”, a indiqué Arnault Billy, directeur général de Maiia, le dispositif de téléconsultation. En ce sens, le Conseil scientifique a fait savoir, dans un avis commun rendu en juillet avec le Care et le Comité vaccin Covid-19, qui “l'organisation de la vaccination doit être réalisée au plus près des personnes concernées” et cite les pharmaciens, aux côtés des médecins généralistes et des infirmiers.

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité