• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Anticancéreux

Pénurie de médicament : la Ligue contre le cancer s'alarme

Avec 1 499 médicaments signalés en difficulté ou rupture d'approvisionnement auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), l'année 2019 a atteint un record.  

Pénurie de médicament : la Ligue contre le cancer s'alarme art159 / istock.

  • Publié le 14.09.2020 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En une dizaine d'années, 34 fois plus de cas de pénuries de médicaments ont été signalés.
  • 45% des professionnels font le constat d'une détérioration de la survie à 5 ans de leurs patients qui sont victimes de pénuries de médicaments contre le cancer.

La Ligue contre le cancer se mobilise face aux pénuries de médicaments, de plus en plus importantes en France. En une dizaine d'années, 34 fois plus de cas de pénuries de médicaments ont été signalés. 95% des pharmaciens hospitaliers constatent une aggravation de phénomène, et 74% des professionnels de santé sont régulièrement confrontés au problème, selon une étude menée par la Ligue contre le cancer avec l'institut IPSOS.

Conséquences délétères

"C'est un combat de longue date de la Ligue contre le cancer. Les pénuries de médicaments utilisés dans les traitements des cancers sont un fléau silencieux qui s'aggrave d'année en année et que le contexte de la Covid-19 ne fait que renforcer. Au-delà même du manque de certains médicaments, l'insuffisance d'information, de transparence, les sentiments d'inquiétude et de colère des personnes malades, leur perte de confiance sont autant de conséquences délétères pour elles mais aussi de difficultés pour les professionnels de santé" explique Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer. "Dans son rôle de lanceur d'alerte, la Ligue souhaite mobiliser le plus grand nombre face à cette situation : pouvoirs publics, personnes malades (concernées ou non par les pénuries), familles, etc. Il est urgent de trouver des solutions pérennes à ce problème d'ampleur, qui s'est installé dans la durée", insiste le spécialiste. 

94% des personnes qui ont été confrontées à une pénurie de médicament associent l'annonce de l'indisponibilité de leur traitement contre le cancer à des sentiments négatifs : incompréhension d'abord, inquiétude et colère ensuite. La nouvelle est, pour les personnes concernées, extrêmement pénible à supporter. 75% des professionnels soignants interrogés sont d'accord pour dire que, malgré l'existence des traitements de substitution, les pénuries de médicaments utilisés contre le cancer entraînent une perte de chances pour les personnes malades.

Détérioration de la survie à 5 ans

45% des professionnels interrogés dans l'enquête font le constat d'une détérioration de la survie à 5 ans de leurs patients qui sont victimes de pénuries de médicaments contre le cancer. Ce pourcentage s'élève à 68% parmi les oncologues qui ont fait l'expérience des pénuries.

Face à ce constat, la Ligue contre le cancer demande :

- le recensement par les pouvoirs publics, de façon systématique, des personnes qui n'ont pas eu accès au médicament prescrit en premier lieu ;

- la mise en place d'un système d'informations sur les pénuries de médicaments, à destination des professionnels de santé et particulièrement ceux exerçant en ville ;

- la mise en place, par les pouvoirs publics, des dispositions nécessaires pour que le droit à l'information des personnes malades soit respecté et appliqué, notamment grâce à la création d'un système collectif d'informations ;

- la mise en place d'études pour mesurer les pertes de chances causées par les pénuries ;

- des dispositions réglementaires sur les pénuries et des sanctions financières en cas de non-respect de ces dernières.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité