• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hémisphères

Cerveau : pourquoi les enfants récupèrent mieux après un accident cérébral

Les enfants utilisent les deux hémisphères, droit et gauche, de leur cerveau pour effectuer une tâche alors que les adultes n’utilisent que des zones spécifiques de l'un ou l'autre des deux hémisphères. Une découverte qui expliquerait pourquoi les enfants se remettent mieux que les adultes d'une lésion cérébrale.

Cerveau : pourquoi les enfants récupèrent mieux après un accident cérébral Wavebreakmedia/iStock

  • Publié le 10.09.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chez les enfants, notamment les plus jeunes, le langage est distribué aux deux hémisphères tôt dans la vie, ce qui fait que les dommages à l'un ou l'autre hémisphère ont peu de chances d'entraîner des déficits linguistiques.
  • Les réseaux cérébraux qui localisent des tâches spécifiques dans l'un ou l'autre hémisphère commencent pendant l'enfance mais ne sont complets que lorsque l'enfant a environ 10 ou 11 ans.

Le cerveau des enfants marchent à plein régime. Selon des chercheurs américains de l’université de Georgetown, ils utilisent les deux hémisphères de leur cerveau pour effectuer des tâches, notamment pour apprendre le langage, là où un adulte n’utilise qu’une zone précise de son cerveau. “C'est une très bonne nouvelle pour les jeunes enfants qui subissent une lésion neurale, ajoute Elissa L. Newport, auteure de l’étude et professeur de neurologie à Georgetown, qui estime que l'utilisation des deux hémisphères fournit un mécanisme de compensation après une lésion neurale. Par exemple, si l'hémisphère gauche est endommagé par un AVC périnatal - qui survient juste après la naissance - un enfant apprendra la langue en utilisant l'hémisphère droit. Un enfant né avec une paralysie cérébrale qui endommage un seul hémisphère peut développer les capacités cognitives nécessaires dans l'autre hémisphère.” Notre étude montre comment cela est possible. Les résultats de l’étude ont été publiés le 7 septembre dans la revue PNAS.

Un changement vers 10-11 ans

Cette étude résout un mystère qui “déroute les cliniciens et les neuroscientifiques depuis longtemps”, estime les chercheurs. Chez la quasi-totalité des adultes, le traitement des phrases n'est possible que dans l'hémisphère gauche. Chez les enfants, notamment les plus jeunes, le langage est distribué aux deux hémisphères tôt dans la vie, ce qui fait que les dommages à l'un ou l'autre hémisphère ont peu de chances d'entraîner des déficits linguistiques. “Il n'était pas clair si une forte dominance de gauche pour la langue est présente à la naissance ou apparaît progressivement au cours du développement”, ajoute Elissa Newport. En utilisant l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), les chercheurs ont montré que chez les jeunes enfants les deux hémisphères participent au langage au cours du développement précoce.

Les réseaux cérébraux qui localisent des tâches spécifiques dans l'un ou l'autre hémisphère commencent pendant l'enfance mais ne sont complets que lorsque l'enfant a environ 10 ou 11 ans. “Nous disposons désormais d'une meilleure plateforme pour comprendre les lésions cérébrales et le rétablissement”, se félicite Elissa L. Newport. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené leur étude sur 39 enfants en bonne santé, âgés de 4 à 13 ans, ainsi que 14 adultes, âgés de 18 à 29 ans. Les analyses ont examiné les modèles d'activation de l'IRMf dans chaque hémisphère des participants pendant qu’ils réalisent une tâche de compréhension de phrases. Les chercheurs ont comparé les zones d’activation du langage dans le cerveau en fonction de l’âge des volontaire en les divisant en quatre groupes : 4-6 ans, 7-9 ans, 10-13 ans et 18-29 ans.

L’hémisphère droit, impliqué chez les plus jeunes

Les chercheurs ont constaté que même les jeunes enfants présentent une activation du langage latéralisée à gauche. Cependant, une grande proportion des plus jeunes enfants montrent également une activation significative dans les zones correspondantes de l'hémisphère droit. “Les niveaux plus élevés d'activation de l'hémisphère droit dans une tâche de traitement de phrases et le lent déclin de cette activation sur le développement sont le reflet de changements dans la distribution neuronale des fonctions du langage et pas simplement des changements développementaux dans les stratégies de compréhension de la phrase”, estime la chercheuse.

Les chercheurs estiment qu’en menant des études sur des enfants encore plus jeunes, “il est probable que nous verrions une implication fonctionnelle de l'hémisphère droit encore plus grande dans le traitement du langage que chez nos plus jeunes participants, avance Elissa L. Newport. Nos résultats suggèrent que l'implication normale de l'hémisphère droit dans le traitement du langage pendant la très petite enfance peut permettre le maintien et l'amélioration du développement de l'hémisphère droit si l'hémisphère gauche est blessé.” Les chercheurs examinent actuellement l'activation du langage chez les adolescents et les jeunes adultes qui ont subi un accident vasculaire cérébral majeur dans l'hémisphère gauche à la naissance.

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/520-Accident-vasculaire-cerebral-une-attaque-d-une-urgence-absolue

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité