Publicité

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Cerveau : la dopamine serait le moteur de notre motivation

Des chercheurs ont découvert le circuit neurologique lié à la motivation en travaillant sur des mouches à fruits. 

Cerveau : la dopamine serait le moteur de notre motivation Chinnapong/istock

  • Publié 29.09.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Faire du sport, changer de travail ou tout simplement se lever le matin : beaucoup d’actions nous demandent un effort particulier et donc de la motivation. Des chercheurs allemands ont voulu savoir d’où elle venait. Ils constatent que la motivation est associée à deux neurotransmetteurs. 

Une étude réalisée sur des mouches à fruits

Le groupe de recherche de l’université technique de Munich a travaillé sur des mouches à fruits. Ces insectes sont attirés par le vinaigre ou le sucre des fruits. Pour atteindre leur nourriture, ils sont capables de voler jusqu’à l’épuisement. Dans la recherche, les scientifiques ont bloqué la partie supérieure de leur corps pour enregistrer le mouvement de leurs ailes. Pour ce faire, ils ont créé un système spécifique : lorsque les mouches volent, elles font tourner une balle. La vitesse de cette dernière donne aux chercheurs une indication sur le niveau d’effort réalisé par les mouches pour obtenir de la nourriture. 

Des mouches capables de persévérer 

"Notre expérience montre que les mouches affamées améliorent sans cesse leurs performances, jusqu’à faire 9 mètres à la minute, explique Ilona C. Grunwald Kadow, co-auteure de la recherche, lorsqu’elles sont rassasiées elles abandonnent beaucoup plus rapidement." D’après elle, cela montre que même des organismes simples comme les mouches peuvent faire preuve d’endurance et de persévérance. 

Le rôle de la dopamine et de l’octopamine

Les chercheurs sont parvenus à une autre conclusion : ils ont découvert ce qu’il se passe au niveau cérébral. "Le cerveau de ces mouches contient un million de cellules nerveuses de moins que celui des humains, ajoute la chercheuse, c’est beaucoup plus facile d’identifier ce que fait chaque neurone." Avec son équipe, elle a constaté que le circuit neurologique associé à la motivation est situé dans la partie du cerveau lié à la mémoire et à l’apprentissage. Deux neurotransmetteurs contrôlent cette zone : la dopamine et l’octopamine. Leur action est antagoniste, la première augmente l’activité de ce circuit nerveux, et donc augmente la motivation, alors que l’octopamine la réduit. Ces neurotransmetteurs et leur circuit sont présents dans le cerveau des mammifères, pour les chercheurs, cela signifie que les mêmes processus ont lieu dans le cerveau humain. Les chercheurs veulent aller plus loin et poursuivre leurs recherches afin de mieux comprendre les phénomènes d'addiction.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité