• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandations

Personnes cardiaques : quelles activités physiques pratiquer en toute sécurité ?

Si l’exercice physique est crucial pour se maintenir en forme et conserver une bonne hygiène de vie, la pratique peut s’avérer délicate pour les personnes souffrant de maladie cardiaque. Pour les aider dans leur choix d’activité sportive, la Société Européenne de Cardiologie vient de publier ses premières recommandations.

Personnes cardiaques : quelles activités physiques pratiquer en toute sécurité ? eggeeggjiew/iStock

  • Publié le 29.08.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La Société Européenne de Cardiologie publie ses recommandations d'activité physique en fonction du trouble cardiaque.
  • L'essentiel est de pratiquer une activité physique régulière, soit 150 minutes par semaine et ce, en fonction de sa condition physique.

Que l’on soit en bonne santé ou que l’on souffre d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque ou coronarienne, pratiquer une activité physique régulière est indispensable. Non seulement propice au bien-être mental, l’exercice permet de prévenir l’obésité et les maladies chroniques telles que le diabète, ainsi que les maladies cardiovasculaires. "L'exercice physique régulier permet non seulement de prévenir les maladies cardiaques, mais aussi de réduire les décès prématurés chez les personnes souffrant de maladies cardiaques avérées", explique le professeur Antonio Pelliccia, chef du service de cardiologie de l'Institut de médecine et de science du sport à Rome (Italie).

Pourtant, nombreuses sont les personnes souffrant d’une maladie cardiaque à adopter un mode de vie sédentaire, notamment par crainte d’aggraver leur condition physique. Pour les aider dans leur recherche d’une activité physique sûre, la Société Européenne de Cardiologie (ESC) vient de publier sur son site internet et dans le European Heart Journal ses premières recommandations sur le sport et l'activité physique dans tous les types de maladies cardiaques.

"Le risque que l'exercice déclenche un arrêt cardiaque ou une crise cardiaque est extrêmement faible, affirme le professeur Sanjay Sharma, professeur de cardiologie sportive et de maladies cardiaques héréditaires à St. George's, Université de Londres (Royaume-Uni). Les personnes totalement inactives et celles souffrant de maladies cardiaques avancées devraient consulter leur médecin avant de faire du sport".

Quelles sont les recommandations ?

D’abord, les auteurs des lignes directrices rappellent que les personnes souffrant de maladie cardiaque doivent, tout comme les adultes en bonne santé, faire de l’exercice physique tous les jours, soit au moins 150 minutes par semaine d’exercice d’intensité modérée.

Dans le cas des personnes obèses ou souffrant d’hypertension ou de diabète, les auteurs recommandent des exercices de renforcement musculaire (comme lever des poids légers) au moins trois fois par semaine, ainsi qu’un sport aérobie modéré ou vigoureux : le vélo, la course à pied, la natation.

Pour les personnes souffrant de coronaropathie, causée par l’accumulation de dépôts de graisse sur les parois internes des artères, les auteurs ne voient pas de contre-indication à pratiquer des sports de compétition. Ils doivent néanmoins d’abord consulter leur médecin avant de faire de l’exercice pour la première fois. "L'objectif est d'adapter l'intensité de l'activité en fonction du risque individuel de provoquer un événement aigu tel qu'une crise cardiaque", souligne le Pr Pelliccia.

Les personnes souffrant d’un trouble du rythme cardiaque comme la fibrillation auriculaire peuvent aussi pratiquer une activité physique, hormis les sports de contact qui peuvent favoriser les accidents vasculaires cérébraux.

Enfin, les personnes portant un stimulateur cardiaque ne doivent pas être dissuadées de pratiquer un sport (sauf les sports de collision) à cause du dispositif. Toutefois, elles doivent adapter leur choix en fonction de la maladie sous-jacente.

L’essentiel, rappelle le Pr Sharma, est de pratiquer une activité physique. "Même de petites quantités sont bénéfiques." Mais, insiste le Pr Pelliccia, toute personne souffrant de douleurs thoraciques pendant plus de 15 minutes devrait appeler une ambulance. "Si vous constatez que l'exercice physique entraîne des palpitations ou un essoufflement inhabituel ou une gêne thoracique, réduisez votre activité et prenez rendez-vous avec votre professionnel de la santé", ajoute-t-il.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité