• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Apprentissage

La dénomination guide la façon dont les nourrissons de 12 mois encodent et mémorisent les objets

La nomination d’un objet guide l'encodage, la représentation et la mémoire des nourrissons pour cet objet. Les preuves d'une nouvelle tâche de mémoire de reconnaissance révèlent que lorsqu'ils codent des objets, les nourrissons sont sensibles à un lien de principe entre la dénomination et la représentation des objets.

La dénomination guide la façon dont les nourrissons de 12 mois encodent et mémorisent les objets tatyana_tomsickova/iStock

  • Publié le 26.08.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'application de noms différents améliore le codage par les nourrissons des distinctions entre les objets individuels.
  • La manière dont un objet est nommé a des conséquences rapides et conceptuellement précises sur la représentation de cet objet par les nourrissons.

Même s’il n’est pas capable de le prononcer, la façon dont un objet est nommé est essentiel pour le développement du nourrisson. Cela guide l'encodage, la représentation et la mémoire des nourrissons pour cet objet selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université Northwestern (États-Unis). Les chercheurs ont publié leurs résultats le 17 août dans la revue PNAS.

Des noms distincts améliorent l’encodage

Les chercheurs ont observé le comportement de nourrissons âgés de 11 mois et demi à 12 mois et demi. Les bébés ont vu quatre objets distincts de la même catégorie d'objets, chacun introduit en conjonction avec soit le même nom roman (condition de nom cohérent), un nouveau nom distinct pour chaque objet (condition de noms distincts), ou avec un même son (condition de tonalité cohérente). Les chercheurs ont ensuite vérifié si les nourrissons se souvenaient des objets qu'ils venaient de voir pendant l'entraînement. Pour ce faire, les enfants ont à nouveau regardé chaque objet d'apprentissage, cette fois présenté en silence avec un nouvel objet de la même catégorie d'objets.

Les résultats ont révélé que la mémoire des nouveaux-nés pour les objets est sensible à la façon dont ils ont été nommés. Les nourrissons dans la condition de nom cohérent ont montré une mémoire de reconnaissance médiocre au test, ce qui suggère qu’ils ont été axés sur les points communs entre les objets nommés au détriment des distinctions entre eux. En revanche, les nourrissons dans la condition des noms distincts ont reconnu trois des quatre objets, impliquant que l'application de noms distincts améliore le codage par les nourrissons des distinctions entre les objets individuels. Les nourrissons dans la condition de tonalité constante de contrôle n'ont reconnu que l'objet qu'ils avaient le plus récemment vu.

Bien nommer les objets, même une fois, est crucial pour les nourrissons

Cela révèle la manière dont les nourrissons encodent les nominations des objets. “Lorsque le même nom est appliqué de manière cohérente à un ensemble d'objets, les nourrissons encodent principalement leurs points communs. En revanche, lorsqu'un nom unique est appliqué à chaque objet, les nourrissons encodent les caractéristiques uniques de chaque objet”, relève Alexander S. LaTourrette, co-auteur de l’étude. “Cela fournit la première démonstration que pour les nourrissons aussi jeunes que 12 mois, la manière dont un objet est nommé a des conséquences rapides et conceptuellement précises sur la représentation de cet objet par les nourrissons”, analyse Sandra Waxman, co-auteure de l’étude.

La manière dont on nomme les objets est cruciale pour les nourrissons qui intègrent toutes les informations. “La précision des réponses des nourrissons révèle que nommer des objets, même une seule fois, peut avoir un impact durable sur la façon dont les nourrissons encodent cet objet, le représentent en mémoire et s'en souviennent plus tard”, poursuit Sandra Waxman.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité