• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépistage du coronavirus

Test Trod et test PCR : quelles différences ?

Pourquoi docteur vous explique les différences entre le test Trod (test rapide d’orientation diagnostique) et le test PCR (polymerase chain reaction). 

Test Trod et test PCR : quelles différences ? jarun011/iStock

  • Publié le 30.07.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le test Trod (test rapide d’orientation diagnostique) et le test PCR (polymerase chain reaction) sont les deux systèmes utilisés pour réaliser le diagnostic d'infection à la Covid-19. Chaque test possède ses qualités et ses défauts. Pourquoi docteur les a compilés pour vous.

Et après ?

Si le résultat du test Trod est positif, il doit être suivi par des analyses de sang plus poussées, à compléter avec un test PCR pour savoir si le virus est toujours présent dans le corps.

Si le test est positif, il faut se protéger et protéger ses proches. Le malade est invité à contribuer à la recherche des “personnes contact", à respecter les mesures d’isolement, à surveiller son état de santé et à prendre toute une série de précautions qui permettront d’enrayer la transmission du virus. 

Si le test est négatif, deux cas de figure sont à distinguer : les personnes qui présentaient des signes de la Covid-19, d’une part, et les personnes qui ont été en contact rapproché avec une personne malade, d’autre part.

Pour les personnes qui présentaient des symptômes de la Covid-19 dont le test est négatif, elles doivent continuer d’observer rigoureusement les gestes barrière.

Pour les “personnes contact” d’un malade de la Covid-19 dont le test est négatif, la conduite à tenir diffère selon qu’elles vivent sous le même toit que la personne malade ou non :

-       Celles qui vivent avec la personne malade doivent rester en isolement jusqu’à la guérison du malade, et renouveler leur test 7 jours après sa guérison. Même si leur test est à nouveau négatif et qu'elles ne présentent aucun signe de la maladie, elles doivent encore rester isolées 7 jours en allégeant les mesures d'isolement.

-       Les personnes contact ne vivant pas sous le même toit que la personne malade et dont le test est négatif ne sont probablement pas infectées : les mesures d’isolement sont allégées mais doivent être poursuivies jusqu’au 14e jour après leur dernier contact avec la personne malade, par sécurité.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité