• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Transmission du coronavirus : les moustiques hors de cause

Des chercheurs américains sont parvenus à prouver que le SARS-CoV-2 n’est pas transmis par les moustiques.

Transmission du coronavirus : les moustiques hors de cause nechaev-kon/iStock

  • Publié le 22.07.2020 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les moustiques sont réfractaires au SRAS-CoV-2 et peu susceptibles de contribuer au maintien et à la transmission virale.
  • C'est la première étude qui confirme que le virus ne peut pas se transmettre par les moustiques.

Si certaines zones restent floues sur l’origine du coronavirus, des chercheurs américains sont parvenus à en éclaircir d’autres. Des scientifiques de l’université du Kansas (Etats-Unis) sont parvenus à confirmer que le SARS-CoV-2 ne peut pas être transmis aux humains par les moustiques. “Alors que l'Organisation mondiale de la santé a définitivement déclaré que les moustiques ne peuvent pas transmettre le virus, notre étude est la première à fournir des données concluantes à l'appui de la théorie”, avance Stephen Higgs, auteur principal de l’étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Scientific Reports.

Des moustiques réfractaires au SARS-CoV-2 

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé la sensibilité de trois espèces de moustiques largement répandues : Aedes aegypti, Aedes albopictus et Culex quinquefasciatus. La sensibilité de ces trois espèces à la Covid-19 a été déterminée par inoculation intrathoracique avec la maladie. Après 24 heures, aucun virus n'a été détecté dans les 277 moustiques inoculés, suggérant une perte rapide d'infectiosité et un manque de réplication après l'injection. Les résultats suggèrent que les moustiques sont réfractaires au SARS-CoV-2 et peu susceptibles de contribuer au maintien et à la transmission virale.

Ces conclusions viennent confirmer ce qu’a avancé l’OMS. L’Organisation a déclaré que “le coronavirus est un virus respiratoire qui se propage essentiellement par contact avec une personne infectée, par l'intermédiaire des gouttelettes respiratoires émises lorsqu'une personne, par exemple, tousse ou éternue, ou par l'intermédiaire des gouttelettes de salive ou de sécrétions nasales. À ce jour, il n'existe aucune information ni aucun élément de preuve laissant penser que le coronavirus pourrait être transmis par les moustiques.”

Pas de faculté de digestion

L'étude confirme plusieurs affirmations de spécialistes qui ont déclaré que la Covid-19 ne se transmet pas par les moustiques. “Les moustiques qui transmettent des pathogènes les ont préalablement ingérés via un repas de sang infecté. Mais pour que le cycle fonctionne, il faut que le virus ait la faculté de résister à la digestion dans l'estomac du moustique, pour pouvoir ensuite infecter ses cellules, atteindre ses glandes salivaires et s'y répliquer. C'est par cette salive ainsi contaminée qu'il transmet ensuite lors d'une piqûre”, a écrit l'EID Méditerranée sur son site internet.

Les chercheurs ont lancé d’autres études afin d’évaluer si d’autres agents pathogènes peuvent se transmettre des animaux aux humains. Ils étudient notamment la fièvre de la vallée du Rift, l’encéphalite japonaise ou encore la peste porcine.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité