• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus : les anticorps disparaissent en quelques semaines chez les patients peu ou pas symptomatiques

Une large étude menée par des chercheurs espagnols révèle que les anticorps développés par les personnes infectées par la Covid-19 disparaîtraient en seulement quelques semaines.

Coronavirus : les anticorps disparaissent en quelques semaines chez les patients peu ou pas symptomatiques wildpixel/iStock

  • Publié le 09.07.2020 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Seuls 5% des Espagnols ont développé une immunité, loin des 60% nécessaires pour déclarer l'immunité collective.
  • 14 % des personnes testées positives aux anticorps du coronavirus lors d’une première série de tests n’en avaient plus deux mois plus tard.
  • La majorité des patients qui ne présentent plus d'anticorps ont eu peu ou pas de symptômes.

Pour sortir de la crise sanitaire liée au coronavirus, l'immunité collective semble définitivement être une option impossible. Les autorités sanitaires françaises ont très vite calmé le jeu sur une éventuelle immunité automatique pour les patients contaminés. Des doutes confirmés par une étude menée en Chine qui a suggéré que la réponse immunitaire à la Covid-19 pourrait s'avérer moins fortes chez les personnes diagnostiquées positives mais qui n'ont pas présentées de symptômes relatifs à la maladie. Une nouvelle étude, de grande envergure, menée par des chercheurs espagnols et publiée dans la revue The Lancet a conclu que les anticorps développés après avoir contracté le virus disparaîtraient après seulement quelques semaines chez certains patients.

Pas de symptômes, pas d’immunité pour longtemps

Les chercheurs ont conclu que l’écrasante majorité de la population n’a pas développé d’anticorps contre la maladie. Seuls 5% des Espagnols ont développé des anticorps, selon l’étude menée par le gouvernement espagnol en collaboration avec les plus grands épidémiologistes du pays. Un chiffre bien loin des 60% nécessaires pour déclarer une population en situation d’immunité collective.

Encore plus inquiétant, 14 % des personnes testées positives aux anticorps du coronavirus lors d’une première série de tests n’en avaient plus deux mois plus tard. Cette disparition des anticorps a été principalement observée chez les patients asymptomatiques ou chez ceux présentant peu de symptômes, confirmant une étude chinoise publiée le 18 juin dernier dans la revue Nature Medicine. “L’immunité peut être incomplète, elle peut être transitoire, elle peut durer un court instant puis disparaître”, avance au Times Raquel Yotti, directrice de l'Institut espagnol de santé Carlos III, qui a codirigé l’étude.

Positif au dépistage des anticorps ne veut pas dire immunité éternelle

Cette observation amène à conclure qu’une réponse positive à un test de dépistage des anticorps ne doit pas conduire à penser que l’on est immunisé pour toujours. “L’absence de symptômes suggère une infection légère, qui ne permet jamais vraiment au système immunitaire de fonctionner suffisamment bien pour générer une ‘mémoire immunologique’”, décrypte Ian Jones, professeur de virologie à l’Université de Reading, en Grande-Bretagne.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité