• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déconfinement

La garde des petits-enfants : un motif pour dépasser les 100 kilomètres de déplacement autorisés ?

Olga Givernet, députée LREM de l'Ain, s'est exprimée sur Franceinfo au sujet de l'interdiction de se rendre à plus de 100 kilomètres de son domicile. Elle demande à ce que la garde des petits-enfants constitue “un des motifs familiaux impérieux” qui justifie de se déplacer.

La garde des petits-enfants : un motif pour dépasser les 100 kilomètres de déplacement autorisés ? Monkeybusinessimages/iStock

  • Publié le 11.05.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'heure du déconfinement a sonné. Avec elle, de nouvelles mesures de précaution pour lutter contre la propagation du Covid-19 entrent en vigueur. En effet, si l'attestation de déplacement dérogatoire n'est plus nécessaire pour sortir de chez soi, un nouveau document est obligatoire pour les transports en commun en Ile-de-France aux heures de pointe. Tous les usagers qui circulent entre 6h30 et 9h30 ainsi qu'entre 16 heures et 19 heures sont concernés.

Plus largement, l'ensemble du pays devrait être concerné dès le 11 mai au soir — au plus tôt, puisque la loi d'état d'urgence sanitaire n'a pas été promulguée à temps — par l'interdiction de se rendre à plus de 100 kilomètres de son domicile. Comme pour l'attestation de déplacement dérogatoire, des exceptions sont possibles : il s'agit des “motifs impérieux", qu'ils soient professionnels ou familiaux. 

“Attendre un mois ou deux” pour proposer à ses grands-parents de se déplacer 

Comme l'a indiqué Christophe Castaner le 10 mai dans Questions politiques de France Inter/Franceinfo/Le Monde/France Télévisions, il n'existe “pas de liste fermée". Néanmoins, la prudence est de mise. Si le ministre de l'Intérieur recommandait “d'attendre un ou deux mois plutôt que de proposer à ses grands-parents qui sont en province, de venir à Paris pour voir le petit dernier", une pétition d'élus réclame que les grands-parents puissent se déplacer pour une naissance.

Autre demande de dérogation de la part de certains : la garde d'enfants. “Ce que je souhaite, c'est que la garde des petits-enfants soit un des motifs familiaux impérieux qui nécessite" de se déplacer, a réagi le 10 mai sur Franceinfo Olga Givernet, députée LREM de l'Ain. “Pour nous qui sommes parents, certains de nos enfants vont retourner à l'école que quelques jours par semaine, d'autres pas du tout. Et dans la même famille certains iront, et certains n'iront pas", explique l'élue.

“Les grands-parents ont leur rôle à jouer, et ont un lien familial à recréer”

Olga Givernet met en avant le “besoin d'aide à la logistique familiale" qu'implique la reprise du travail de certains parents. Pour elle, il serait illogique de demander des justifications aux grands-parents qui se déplacent au-delà de 100 kilomètres de chez eux alors que ceux qui le font au sein d'un même département ne feront l'objet d'aucune question. “Les Français ont compris la nécessité de prudence", estime Olga Givernet, en admettant toutefois que Christophe Castaner “a raison de faire appel à l'intelligence" de tous afin de se protéger et de protéger les autres. 

“Les grands-parents ont leur rôle à jouer, et ont un lien familial à recréer", insiste la députée, en demandant de “ne pas materner ces personnes qui sont des adultes responsables". Ainsi, elle en appelle “à la concertation familiale pour prendre la meilleure décision". Pour l'heure, le gouvernement n'a pas encore réagi aux propos d'Olga Givernet sur Franceinfo, qui ont également fait l'objet d'une tribune parue dans le JDD.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité