• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

L’OMS en plein tourment après la suspension du financement américain

Donald Trump, le président des États-Unis, a annoncé mardi 14 avril la suspension de la contribution financière américaine à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L'agence sanitaire se trouve privée de son premier contributeur alors qu'elle doit faire face à une crise mondiale.

L’OMS en plein tourment après la suspension du financement américain Oleg Mishutin/iStock

  • Publié le 18.04.2020 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


À la suite d’“erreurs” sur la gestion du coronavirus, Donald Trump a pris la décision de suspendre la contribution financière américaine à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce mardi 14 avril, il a justifié cette décision par les “nombreuses fausses informations sur la transmission et la mortalité”, à quoi il faut ajouter une trop grande proximité politique avec la Chine qui aurait “toujours raison” selon l’agence, a-t-il déploré en conférence de presse. Donald Trump a annoncé la mise en place d’une étude “très approfondie” sur le rôle de l’OMS “dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus” qui pourrait durer entre 60 et 90 jours.

Le financement des USA, entre 12 et 13% du budget de l’OMS

Avec la suspension du financement américain, son premier contributeur, l’OMS entre en période trouble alors que la pandémie de coronavirus continue de fragiliser le monde. Les États-Unis apportaient un soutien financier entre 400 et 500 millions de dollars par an à l’organisation, soit entre 12 et 13% de son budget annuel. La Chine, quant à elle, apporte environ 40 millions de dollars, amenant Donald Trump à estimer que son pays a le "devoir" de réclamer des comptes. “Si l'OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l'épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts”, a-t-il ajouté.

L’OMS, dont la mission est de diriger et coordonner la santé mondiale au sein du système des Nations Unis, se trouve très fragilisée sans la contribution américaine. Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, craint pour la santé mondiale à la suite de la décision américaine. “Ma conviction est que l'Organisation mondiale de la santé doit être soutenue car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19”, indique-t-il dans un communiqué. Une crainte partagée par Bill Gates, à la tête de la fondation philanthropique Bill & Melinda Gates Foundation qui apporte un soutien financier majeur dans la lutte contre le Covid-19 et qui est le deuxième plus important donateur à l'OMS derrière les USA. Il estime, dans un tweet, que les missions de l'OMS “sont en train de ralentir la progression du Covid-19 et si ce travail est arrêté, aucune autre organisation n'est là pour prendre le relais. Le monde a besoin de l'OMS plus que jamais.”

Pas encore le temps du bilan

Impossible pour le moment de prédire les conséquences exactes de cette suspension de financement. Cela pourrait paralyser, voire empêcher des initiatives en matière de santé. Cependant, l’OMS demeure l’une des institutions les plus puissantes de l’ONU, forte de ses 147 bureaux de pays et six bureaux régionaux, pour un total de 7 000 employés. Pour Antonio Guterres, il y a un temps pour tout et celui de l’analyse et du bilan n’est pas encore arrivé. “Une fois que nous aurons finalement tourné la page de cette épidémie, il y aura un temps pour revenir pleinement en arrière pour comprendre comment une telle maladie a pu survenir et répandre sa dévastation aussi rapidement à travers le monde”, indique-t-il dans le communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité