• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Les conséquences du confinement sur le couple : les conseils d'un psychothérapeute

Le confinement peut resserrer les liens de certains couples, ou à l'inverse, les mettre à l'épreuve. Eric Malerbes, psychothérapeute de couple nous parle des bouleversements auxquels peuvent faire face les couples confinés et comment y remédier.

Les conséquences du confinement sur le couple : les conseils d'un psychothérapeute KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 16.04.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Quels sont les risques du confinement pour les couples ?

Le confinement décuple les situations pré-existantes : si un couple ne s'entend pas très bien, que l'harmonie n'est déjà plus là, le confinement décuplera le problème. Si on cherchait par exemple à s'éviter, que la conflictualité était très élevée, le confinement est justement un contexte qui exacerbera les comportements et les tensions.

Il y a aussi la dimension de promiscuité qui fait que nous n'avons pas d'échappatoire, plus de zone de sécurité psychologique. En temps normal, tout le monde a la possibilité de “couper” sa relation, notamment en allant au travail, et donc de changer de contexte relationnel. On fait une pause dans la relation sentimentale en arrivant dans un environnement social plutôt reposant, pas très impliquant personnellement, où malgré les problèmes qu'il peut y avoir, nous ne sommes pas obligés de parler de nous.

Dans l'intimité, on parle de soi, même en abordant des sujets communs, on dit ce qu'on ressent, ce qu'on pense. Le confinement rend ce mode d'intimité quasi exclusif. Il n'y a plus de coupure, ou très peu, c'est fatiguant. Nous sommes constamment en représentation de ce qu'on dit, de ce qu'on fait, car nos actions, notre langage, notre gestuelle seront toujours scrutés et jugés par l'autre qu'on le veuille ou non : qu'est-ce qu'il/elle mange ? Est-ce qu'il/elle a fait du sport ? Pourquoi il/elle dort encore ? On essaye de trouver les comportements qui iront à l'autre, etc.

A l'inverse, le confinement peut-il s'avérer bénéfique pour certains couples ?

Tout le monde pense que le confinement est un problème pour les couples. C'est sans doute vrai pour la majorité, mais c'est aussi une opportunité de se retrouver pour d'autres. On constate que beaucoup de couples sont très absorbés par leurs projets professionnels, par l'extérieur, par ce qui est en dehors de leur couple. Là, c'est l'occasion de nourrir son couple, car nous sommes mobilisés en ce sens. Un de mes patients m'a récemment dit : ‘Je n'ai jamais été aussi heureux, je retrouve mes enfants et ma femme’.

C'est l'occasion de renouer, de prendre son temps, d'évoquer des sujets qu'on a pas toujours le temps d'évoquer, d'alimenter un dialogue positif et nourrissant. Les gens sont moins fatigués et ont plus de temps. Ils ont l'occasion de se redécouvrir, de refaire connaissance. Hors sommeil, certaines personnes peinent à s'accorder du temps. Or, nous savons qu'un couple devrait au moins avoir entre 15h et 20h d'échanges par semaine. Il est essentiel de réguler le territoire du couple : il faut de l'espace et du temps sans interférence extérieure. 

Un couple peut-il être 24h/24 et 7j/7 ensemble ?

Non, il faut que chacun ait sa trajectoire, son autonomie émotionnelle et ne vive pas dans la dépendance affective. Chacun doit être suffisamment serein pour mener sa vie et avoir une relation privilégiée avec sa/son partenaire, une relation qui donne envie, qui procure du plaisir : ‘quand je travaille, je rentre content(e) de retrouver une personne que j'aime, avec qui je m'entends bien’. Le salut du couple ne passe pas l'exclusivité. L'envie passe par l'envie de se retrouver, et pour se retrouver, il faut une coupure. Le confinement peut également perturber la sexualité, car être 24h/24 ensemble empêche d'avoir de la distance pour désirer l'autre. Le désir naît de l'absence et non de la fusion.

Que peuvent mettre en place les couples pour mieux supporter le confinement ?

Il ne faut pas que les gens s'enferment dans leurs ruminations, avec leurs inquiétudes. Il est important d'échanger, même concernant des problèmes extérieurs au couple, comme le travail ou l'avenir économique : ‘comment ferons-nous? comment pouvons-nous nous aider mutuellement ? Ou encore, se faire aider ?’ De plus, il y a le contexte social extérieur. C'est une situation anxiogène qui peut amener à se refermer sur soi, mais il ne faut pas s'isoler, il faut en discuter. Il faut parler, se confier, ne pas faire comme si ça de rien n'était. Parfois, on pense qu'un couple ne s'entend pas, alors que chacun est en fait préoccupé et inquiet pour d'autres choses que la relation comme la santé de ses proches ou l'avenir de son entreprise. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité