• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alzheimer

Alzheimer : une nouvelle découverte sur la structure du cerveau ouvre des pistes de traitement

Une nouvelle compréhension de la structure du cerveau donne un aperçu de la maladie d’Alzheimer et ouvre la voie à de nouvelles pistes de traitements.

Alzheimer : une nouvelle découverte sur la structure du cerveau ouvre des pistes de traitement igicomphoto/iStock

  • Publié le 11.04.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le rôle joué par les cellules gliales du cerveau a été précisé, montrant une architecture plus complexe
  • Ces travaux ouvrent la voie à de nouveaux traitements dans les maladies neurodégénératives

De nouvelles recherches sur le cerveau ont révélé plus de détails sur les cellules cérébrales clés et notamment qu'une structure dans le cerveau est organisée différemment de ce que la communauté scientifique croyait. Cette découverte pourrait avoir des implications pour la compréhension des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs ont publié leurs résultats dans la revue Nature Neuroscience.

Les cellules gliales

Les chercheurs se sont intéressés particulièrement aux cellules gliales dont on pensait qu’elles fonctionnaient comme du mastic ou de la colle pour les cellules neuronales les plus importantes. Un nombre croissant de recherches démontrent que les cellules gliales font bien plus que contribuer à la structure et à la protection des cellules neuronales. Elles peuvent jouer un rôle important dans le développement de maladies neurodégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer. Dans cette étude, les auteurs se sont concentrés sur un type particulier de cellules gliales : les astrocytes, qui sont en forme d'étoile. La façon dont ces cellules sont structurées n'a jamais été étudiée.

Les auteurs ont étudié les cellules cérébrales des souris et des humains, développant une nouvelle méthodologie pour leur permettre de voir les cellules gliales plus en détail. Pour cela, ils ont combiné l'imagerie d'acide nucléique des cellules cérébrales humaines et des souris avec des données génomiques unicellulaires. En combinant ces sources d'information, les auteurs ont pu produire une image 3D détaillée des astrocytes dans le cortex cérébral du cerveau.

Une bonne nouvelle pour traiter les maladies neurodégénératives

Cette méthode a permis aux chercheurs de découvrir que plutôt que d'être uniformes, les formes moléculaires des astrocytes varient en fonction de leur position dans le cerveau. De plus, ils sont séparés en couches distinctes qui sont liées mais différentes des couches de cellules neuronales qui sont déjà bien comprises. “La découverte que les astrocytes sont organisés en couches qui sont similaires mais pas identiques aux couches neuronales redéfinit notre vision de la structure du cerveau des mammifères, reconnaît Omer Bayraktar, qui a participé à l’étude. La structure du cortex cérébral ne peut plus être simplement considérée comme la structure des neurones. Si vous voulez bien comprendre comment fonctionne notre cerveau, vous devez considérer comment les astrocytes sont organisés et quel rôle ils jouent.”

Concernant la maladie d’Alzheimer, que des recherches antérieures ont liées aux cellules gliales telles que les astrocytes, cette découverte permet d’imaginer développer de nouvelles interventions thérapeutiques. “Cette étude montre que l'architecture corticale est plus complexe qu'on ne le pensait auparavant, admet David Rowitch, auteur principal de l’étude. Il fournit une base pour commencer à comprendre les rôles précis joués par les astrocytes et comment ils sont impliqués dans les maladies neurodéveloppementales et neurodégénératives humaines.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité