Publicité

QUESTION D'ACTU

Morphologie

Le pied, une partie du corps humain complexe

Des chercheurs se sont intéressés à l'arche longitudinale du pied et ont découvert que c'est la morphologie de la voûte plantaire qui assure sa rigidité.

Le pied, une partie du corps humain complexe Foremniakowski/iStock

  • Publié le 09.03.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le pied est composé de 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et 20 muscles,
  • Des chercheurs ont établi que les tendons assurent 40% de la rigidité du pied
  • Leurs travaux pourraient permettre de mieux traiter les maladies du pied

Vous êtes-vous déjà étonné de l'incroyable résistance des pieds qui, à eux seuls, portent toute la structure de votre corps ? Composé de 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et 20 muscles, le pied est une partie du corps complexe et passionnante. A eux deux, les pieds contiennent un quart de l'ensemble du squelette humain. Des chercheurs américains et japonais se sont intéressés à l'arche longitudinale du pied. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Nature.

La morphologie du pied assure notre bipédie

Nous pensons que la morphologie arquée du pied humain le rigidifie, tandis que d'autres primates ont les pieds plats qui se plient fortement au milieu. Cependant, la relation entre la géométrie de la voûte plantaire et la rigidité reste débattue en biomécanique du pied, podologie et paléontologie”, écrivent en préambule les chercheurs. Afin d'en savoir plus sur le rôle et la résistance des tendons, ils ont disséqué les pieds de personnes décédées ayant fait don de leur corps à la recherche médicale.

Selon eux, l'arche longitudinale serait responsable de plus de 40% de la raideur du pied. “Les ligaments qui recouvrent la voûte plantaire agissent comme une corde d'arc pour résister à l'effondrement de la voûte lorsqu'une force est appliquée, et les propriétés mécaniques de ces ligaments ressemblent à des ressorts, contribuant de manière substantielle à stocker et restituer l'énergie à la poussée”, expliquent les chercheurs. Pour faire simple, le tendon rend le pied rigide. En le coupant, le pied humain serait 50% moins rigide. 

C'est donc à ce type de morphologie que nous devons notre bipédie, c'est-à-dire notre façon de nous déplacer en marchant ou en courant. Avec cette étude, les chercheurs espèrent ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques pour traiter les maladies du pied et approfondir leurs connaissances pour améliorer la conception de prothèses. 

Les maladies du pied

Il existe de nombreuses maladies orthopédiques pouvant toucher les os, les articulations, les muscles, les tendons ou encore les ligaments du pied. Certaines sont traitées grâce au port de chaussures plus adaptées, des semelles ou autres dispositifs visant à modifier la position ou l’amplitude de mouvement du pied afin de soulager la pression exercée sur les articulations ou les zones douloureuses. On appelle ces dispositifs des “orthèses”. 

Des infiltrations d’anesthésiques et des injections de corticoïdes peuvent dans certains cas être réalisées pour diminuer la douleur, de même qu'une intervention chirurgicale peut améliorer l’alignement et la fonction de l’articulation. D’autres problèmes de pied sont la conséquence de maladies comme le diabète, la goutte ou autres types d’arthrite. 

Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, car une mauvaise santé du pied peut engendrer des problèmes de cheville, de genoux, de hanche ou encore de dos. 

>> Retrouvez notre émission “Questions aux experts” sur Le pied du diabétique, prévention et soins

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité