Publicité

QUESTION D'ACTU

20 minutes de marche rapide

Pour booster sa mémoire, mieux vaut faire du sport que boire du café

Pour améliorer sa mémoire de travail, mieux vaut faire vingt minutes de marche rapide que boire du café, selon une nouvelle étude. En effet, l'exercice physique serait tout aussi efficace et, ce, sans les effets secondaires liés à la caféine. 

Pour booster sa mémoire, mieux vaut faire du sport que boire du café Artem Ermilov/iStock

  • Publié le 03.02.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour se réveiller ou rebooster leur concentration quand ils commencent à somnoler au travail, certains font du sport, d’autres boivent du café. Alors que de nombreuses études montrent les avantages de l’exercice physique pour la santé et les performances cognitives, le café est en revanche un breuvage très controversé. Si des études ont montré que la caféine pouvait être bonne pour la mémoire, de nombreux effets secondaires telles que migraines, nausées et tremblements se manifestent chez les personnes qui en abusent. Aussi, d’après une nouvelle étude parue dans la revue Nature Scientific Reports, pour améliorer sa mémoire de travail, mieux vaut faire du sport, ne serait-ce que vingt minutes, que boire du café.

Pour leur étude, les chercheurs de l'université Western, dans l'Ontario (Canada), ont réparti les participants en un groupe qui buvait du café et un autre qui faisait du sport. Ils ont ensuite testé leur mémoire via un exercice répété avant et après 20 minutes de marche rapide sur un tapis roulant ou l’administration de caféine. 

Résultats : l’exercice physique et la caféine ont un effet similaire. En effet, les participants présentaient des améliorations de la mémoire de travail qu’ils aient fait du sport pendant vingt minutes ou bu du café. Rappelons que la mémoire de travail facilite le processus d’apprentissage et permet de stocker à court terme des informations utiles telles qu’un numéro de téléphone.

L’activité sportive réduit les effets secondaires liés au sevrage de caféine

Si ces résultats vont à première vue contenter les accros au café qui détestent le sport, rappelons que la caféine comporte de nombreux effets secondaires. Les personnes qui boivent plus de quatre tasses par jours peuvent en effet souffrir de maux d’estomac et de tête, de tremblements musculaires, d’anxiété ou d’une augmentation du rythme cardiaque. Celles qui souffrent déjà d’anxiété ou de tremblements musculaires doivent quant à elles limiter au maximum leur consommation de café, tout comme les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

“Les personnes en bonne santé qui boivent deux tasses de café par jour sont généralement bien dans le sens où cela ne va pas affecter négativement la plupart de vos fonctions physiologiques. Cependant, pour certaines populations, la consommation de caféine peut être problématique et devrait être limitée ou réduite”, commente ainsi Anisa Morava, co-auteur de l’étude.

Pour ceux qui essayent d’arrêter, le sevrage est très désagréable: nausée, fatigue, irritabilité et un “cerveau embrumé” sont des symptômes courants. En 2004, une étude a notamment montré que 50% des personnes qui arrêtaient le café souffraient de maux de tête pendant plusieurs jours après. Le sevrage de la caféine peut donc affecter les fonctions cognitives, ce qui est assez ironique quand on pense que nombre d’entre nous buvons régulièrement du café pour mieux faire fonctionner nos neurones. 

Toutefois, d’après une autre phase de cette nouvelle étude, l’exercice physique a justement aidé à réduire les symptômes de sevrage de la caféine qui commençaient à se manifester chez les participants buveurs de café qui n’en avaient pas consommé depuis 12 heures. “Si les gens sont en état de manque, une marche rapide peut réduire certains des symptômes”, détaille Morava. Aussi, si la chercheuse admet que réduire sa consommation de café n’est pas facile, elle recommande aux gens qui essayent de réduire de se mettre au sport. 

Une boisson énergisante équivaut à quatre tasses de café 

En Europe, la Commission européenne a publié un rapport estimant qu’un adulte en bonne santé ne devait pas dépasser 400 milligrammes de caféine dans le sang, soit quatre tasses de café par jour. Cela vaut donc également pour le thé, les sodas et les boissons énergisantes qui contiennent à elles seules l’équivalent de quatre tasses de café. Au-delà de ce seuil, l’individu aura tendance à souffrir d’insomnie, ce qui pourra le conduire à boire encore plus de café le lendemain dans l'espoir de rester éveillé. A long terme, si la dose journalière d’une personne dépasse les 600 mg, elle se verra exposée à des risques vasomoteurs (tachycardie, bouffées de chaleur), des troubles digestifs (aigreurs d'estomac), des tremblements et une perte d'appétit.

Quant à l’activité physique, les autorités sanitaires ne cessent de la recommander. Pour les adultes, le gouvernement conseille 30 minutes d’activité physique “développant l’aptitude cardio-respiratoire d’intensité modérée à élevée, au moins 5 jours par semaine, en évitant de rester 2 jours consécutifs sans pratiquer.”

“Les activités physiques à visée cardiorespiratoire et à visée musculaire peuvent être intégrées dans une même activité ou au cours de la même journée”, est-il précisé sur le site du ministère de la Santé. Pour éviter la sédentarité au maximum, il est recommandé de limiter son temps en position assise et d’interrompre ces périodes toutes heures ou toutes les heures et demie pour marcher pendant quelques minutes. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité