• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mémoire

Le maintien de la mémoire prospective améliorerait l’autonomie des patients atteints de sclérose en plaque

Plus les personnes atteintes de sclérose en plaque ont des difficultés avec leur mémoire prospective, et plus cela à de conséquences sur leur autonomie. 

Le maintien de la mémoire prospective améliorerait l’autonomie des patients atteints de sclérose en plaque Richard Villalonundefined undefined/iStock

  • Publié le 06.01.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si la mémoire jouait un rôle dans la sclérose en plaque? Une étude menée par des chercheurs de la Fondation Kessler a conclu que les déficits de la mémoire prospective peuvent aggraver les difficultés des personnes atteintes de sclérose en plaques. Leur article a été publié dans le Journal of the International Neuropsychological Society. 

La mémoire prospective est la mémoire des actions à accomplir dans le futur, celle qui nous permet de ne pas oublier que nous avons des choses de prévu à faire. Bien qu’elle soit cruciale pour le bon déroulement de notre vie quotidienne, elle n'a jamais été correctement étudiée. Même dans le cas de la sclérose en plaques, la plupart des études ont porté sur la mémoire rétrospective, celle du souvenir des informations acquises dans le passé. Bien que les lacunes de la mémoire prospective compromettent la qualité de vie et limitent les possibilités d'emploi, elles n'ont pas reçu l'attention nécessaire. 

Analyse des tâches basées sur les événements et le temps 

Les participants ont été testés sur deux types de tâches de mémoire prospective, basées sur les événements et sur le temps. Les tâches basées sur des événements, comme se souvenir de poster une lettre en passant devant un bureau de poste, ont des exigences cognitives stratégiques moindres que les tâches basées sur le temps. Par exemple, une tâche basée sur le temps consisterait à se souvenir d'appeler le médecin un jour donné. Il s'agit de la deuxième étude comparant la mémoire prospective basée sur le temps et les événements chez les personnes atteintes de sclérose en plaque. 

L'équipe a comparé 30 personnes atteintes de sclérose en plaque âgées de 28 à 65 ans, ainsi qu’un groupe témoins de 30 personnes en bonne santé. Les participants ont subi une évaluation neuropsychologique, une évaluation de la mémoire prospective ainsi qu’une évaluation du fonctionnement quotidien, consistant à effectuer trois achats en ligne. 

Mauvaise performance dans les tâches basées sur le temps

Les chercheurs ont constaté que les participants atteints de sclérose en plaques éprouvaient plus de difficultés avec les tests de mémoire prospective que leurs homologues du groupe témoin. Leur performance dans les tâches basées sur le temps était également moins bonne que dans les tâches basées sur les événements. 

Une corrélation a été observée entre leur performance dans les tâches basées sur le fonctionnement quotidien et les tâches basées sur le temps, mais pas entre les tâches basées sur les événements et les tâches sur la mémoire prospective. 

Selon Erica Weber, chercheuse au Centre de recherche sur les lésions cérébrales traumatiques et autrice principale de l’étude, “le lien entre les déficits temporels et les déficits des fonctions exécutives ainsi que les faibles scores moteurs suggère un lien entre la mémoire prospective et la gravité de la sclérose en plaque.” 

Pour Erica Weber, une mauvaise mémoire prospective entrave l'indépendance de l'individu en gênant de nombreuses activités de la vie quotidienne. “Les résultats de leur étude pourraient faciliter l'élaboration de stratégies visant à améliorer le fonctionnement en fonction du temps pour aider les personnes atteintes de sclérose en plaque à conserver leur mémoire prospective et leur autonomie.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité