Publicité

QUESTION D'ACTU

Médecine alternative

Homéopathie : le taux de remboursement a commencé à baisser

Le processus de déremboursement de l'homéopathie a débuté le 1er janvier 2020. Ces traitements ne seront plus pris en charge qu'à hauteur de 15%, contre 30% en 2019. 

Homéopathie : le taux de remboursement a commencé à baisser Pixavril/istock

  • Publié 03.01.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Comme annoncé par le gouvernement en juillet dernier, le processus de déremboursement de l'homéopathie a débuté ce 1er janvier 2020. Pourtant très prisée des Français, cette médecine alternative n'est désormais prise en charge qu'à hauteur de 15%, contre 30% l'année passée, l'objectif étant de la dérembourser complètement en 2021.

Cette décision se range à l'avis de la commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) qui avait jugé son “efficacité insuffisante” après avoir analysé près de 300 études, examiné 29 contributions de syndicats, médecins homéopathes, associations d’usagers et entendu les fabricants. “Aucune étude n’a démontré la supériorité en termes d’efficacité (morbidité) de l’approche homéopathique par rapport à des traitements conventionnels ou au placebo”, avait-elle conclu. A terme, le déremboursement de l'homéopathie permettrait d'économiser 127 millions d'euros selon les estimations de Bercy. 

71,5% des Français sont contre le déremboursement

Cependant, cette mesure ne fait pas l'unanimité. En effet, selon un sondage Pourquoi Docteur réalisé en juin dernier, 71,5% des Français sont contre ce déremboursement estimant que les traitements homéopathiques sont “efficaces”, “naturels”, “peu couteux”, “sans danger” ni “effets secondaires”. L'homéopathie est “moins toxique” que les “produits issus de la pétrochimie-chimie et beaucoup moins onéreux, c'est un non sens de s'y attaquer”, nous expliquait l'un de nos répondants sous couvert d'anonymat. Et une autre d'ajouter : “je suis moi-même utilisatrice, je ne pourrais plus me le permettre si le médicament n'est plus remboursé”. Pour la majorité de nos lecteurs, dérembourser l'homéopathie était perçu comme “une hérésie”. Plusieurs pétitions circulent pour rétablir le remboursement à 30%.

En décembre, à trois semaines de la première phase de déremboursement, les laboratoires Boiron et Lehning ont saisi le Conseil d’État contre la décision de l'exécutif. “Cette décision s’est traduite par deux décrets publiés en juillet puis par des arrêtés en octobre”, a déclaré leur avocat Me Patrice Spinosi. Ce dernier pointe une “erreur manifeste d’appréciation de la part du gouvernement”.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité