Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

A quoi servent les interdits pour les enfants ?

Au-delà de l'éducation, poser des interdits permet de structurer les enfants.

A quoi servent les interdits pour les enfants ? Coscaron/iStock

  • Publié 04.01.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les interdits sont souvent issus d'un réflexe transmis par automatisme de génération en génération. Ils sont utiles pour protéger l'enfant par peur qu'il ne se blesse par exemple, mais aussi pour l'aider à respecter son environnement et avoir de bonnes relations avec les autres. 

Comment verbaliser des interdits pour aider son enfant ?

En donnant sans arrêt des consignes négatives à son enfant, comme par exemple “ne cours pas”, “ne lances pas les jouets”, ou bien “ne frappes pas”, il est possible qu'il réagisse de façon négative avec des comportements difficiles comme des pleurs, des crises ou des cris car il vit des frustrations qu'il ne sait pas exprimer.

Pour l'aider, n'hésitez pas à respecter ses besoins de base, comme le besoin de bouger, d'explorer, de prendre des décisions ou de se donner des défis, tout en essayant de l'encourager à réfléchir grâce à des consignes positives. Il peut s'agir par exemple de “marches lentement”, “respectes tes jouets”, ou “parles plus gentiment”.

De cette façon, vous l'aiderez à mieux comprendre les limites et à éviter les incompréhensions qui peuvent mener à la frustration et à la rébellion.

Comment savoir poser un interdit ?

Trouver le juste équilibre entre ce qui est interdit et ce qui ne l'est pas est important pour aider votre enfant à se questionner sur son environnement et son comportement. En l’aidant à mieux comprendre ses besoins, mais aussi les vôtres et ceux des personnes qui l'entourent, vous l'aidez à se structurer et se sociabiliser de façon adaptée.

N’hésitez pas par exemple à l'encourager à vérifier qu'il n'y ait pas d'autres enfants qui puissent être bousculés lors de sa glissade, ou encore à lui proposer des coussins pour le protéger s'il tombe du canapé en sautant. N’oubliez pas que les interdits sont là pour assurer sa sécurité, sans freiner son besoin d'explorer.

 

En savoir plus : "À la maison, il y a des règles !" de Laurence Salaün et Gilles Rapaport, éditions Seuil Jeunesse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité