• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Un cadeau empoisonné ?

Attention aux allergènes dans les parfums

Alors que le parfum reste l’un des cadeaux favoris en cette période de Noël, 60 Millions de consommateurs révèle la présence d’allergènes dans certains d’entre eux.

Attention aux allergènes dans les parfums Artisteer/iStock

  • Publié le 23.12.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Chaque année, le parfum est très présent sous le sapin de Noël. Auparavant réservé aux classes supérieures, il s’est maintenant largement démocratisé. Cependant, offrir un parfum à un proche à Noël, est-ce préserver sa santé ? Dans son numéro de décembre, l'association 60 millions de consommateurs traque les substances allergènes présentes dans certains des parfums les plus vendus.

22 allergènes par parfum

Seize parfums ont été analysés en laboratoire, six eaux de toilette pour hommes et dix eaux de parfum pour femmes. Les équipes de 60 millions de consommateurs ont relevé 22 substances susceptibles de rendre allergique dans chaque parfum. Tous les produits de la sélection contiennent du linalol et du limonène, les deux allergènes les plus présents. Lorsqu’ils sont à l’état pur ils ne sont pas sensibilisants, mais au contact de l’air, ils s’oxydent et deviennent alors très allergisants. Ces allergies concerneraient 5 à 25 millions de personnes en Europe.

Dior, Mugler, Kenzo, Gaultier épinglés

De plus, certains allergènes sont suspectés d’agir comme des perturbateurs endocriniens. Un produit dont le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) en a même recommandé l’interdiction a été retrouvé dans six parfums. Il s’agit du butylphényl méthylpropional ou lilial, qui donne à la fragrance une note de muguet. Le butylhydroxytoluène (BHT) est une molécule qui pourrait également être un perturbateur endocrinien. On le retrouve dans dix références. Ces deux molécules ont été retrouvées dans les eaux de parfum J’adore de Dior, Angel de Mugler, Flower de Kenzo et enfin l’eau de toilette Le Mâle de Jean-Paul Gaultier.

Attention aux colorants

Les perturbateurs endocriniens dérèglent le fonctionnement hormonal et sons soupçonnés de causer des problèmes de santé: baisse de la qualité du sperme, augmentation du nombre de pubertés précoces, cancers. Enfin, 60 millions de consommateurs a repéré la présence de colorants suspectés d’être cancérogènes-mutagènes-reprotoxiques (CMR) dans de nombreux parfums. C’est-à-dire qu’ils peuvent entrainer un cancer, des mutations génétiques ou augmenter les risques de fertilité. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité