• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Manque de sommeil

Nutrition : comment les glucides raffinés favorisent les insomnies

Une alimentation riche en glucide raffinés (riz blanc, pain...) pourrait favoriser les troubles du sommeil chez les femmes de plus de 50 ans. Cependant, selon les chercheurs de l'étude, ces résultats pourraient sans doute s'appliquer à l'ensemble de la population. 

Nutrition : comment les glucides raffinés favorisent les insomnies KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 19.12.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est bien connu, le manque de sommeil peut avoir de terribles conséquences sur la santé. Il peut entraîner des troubles de l’humeur, une dépression, une prise de poids, du diabète ou encore favoriser les maladies cardiovasculaires. Pour être en forme, il est donc recommandé aux adultes de dormir entre sept et neuf par nuit. Malheureusement, de nombreuses personnes qui voudraient suivre ces recommandations n’y arrivent pas. Preuve en est, selon l’OMS, 20 à 30% des adultes occidentaux souffrent d’insomnies chronique. En France, selon une étude menée en 2015 par les centres du sommeil, 16% des sondés se disent concernés par le phénomène. Afin de mieux combattre ce trouble, les chercheurs travaillent à comprendre ses origines. Et d’après une nouvelle étude parue le 11 décembre dans The American Journal of Clinical Nutrition, les glucides raffinés contribueraient aux troubles du sommeil chez les femmes de plus de 50 ans.   

Dans le passé, des études avaient déjà montré que l’alimentation pouvait influencer le sommeil d’une personne. Aujourd’hui, des chercheurs du College of Physicians and Surgeons de l'université de Columbia de New York (Etats-Unis) se sont intéressés aux femmes de âgées de 50 à 79 ans. Ils ont pour cela étudié les données de 53 069 participantes qui s’étaient inscrites à l'étude de la Women's Health Initiative entre septembre 1994 et décembre 1998. 

En cherchant des associations entre les différents régimes alimentaires et de possibles troubles du sommeil, les chercheurs ont trouvé un lien entre une alimentation riche en glucides raffinés (aliments avec sucres ajoutés, boissons gazeuses, riz blanc, pain blanc) et un risque accru d’insomnie.

Les fruits et les légumes n’empêchent pas de dormir

Toutefois, ils n’ont pas su déterminer si la consommation de glucides raffinés conduisait à l’insomnie ou si les personnes souffrant d’insomnie avaient plus tendance à consommer des glucides raffinés, surtout des aliments sucrés. Quoi qu'il en soit, un mécanisme sous-jacent pourrait expliquer pourquoi les sucres ajoutés empêchent de dormir.

“Lorsque la glycémie augmente rapidement, l'organisme réagit en libérant de l'insuline, et la baisse de glycémie qui en résulte peut entraîner la libération d'hormones comme l'adrénaline et le cortisol, qui peuvent nuire au sommeil”, explique James Gangwisch, auteur principal de l'étude.

Bien évidemment, tous les aliments contenant du sucre ne produisent pas cet effet là. Les fruits et les légumes qui en contiennent naturellement sont peu susceptibles d’augmenter la glycémie aussi rapidement, car ils sont très riches en fibres, ce qui permet au corps d’absorber le sucre plus lentement et empêche une hausse de la glycémie. Preuve en est : les participantes de l’étude qui mangeaient régulièrement des légumes et des fruits entiers, sans consommer de jus de fruits, n’étaient pas soumises aux insomnies.

Plus de recherches détaillées sur le sujet

“Cela suggère que le coupable diététique déclenchant l'insomnie chez les femmes était les aliments hautement transformés qui contiennent de plus grandes quantités de sucres raffinés que l'on ne trouve pas naturellement dans les aliments”, explique James Gangwisch.

Si cette étude ne concernait que les femmes de plus de cinquante ans, ces résultats pourraient également s’appliquer aux hommes et aux personnes d’autres âges, avancent les chercheurs qui invitent à des études plus fouillées sur le sujet. “D'après nos résultats, nous aurions besoin d'essais cliniques randomisés pour déterminer si une intervention alimentaire, axée sur l'augmentation de la consommation d'aliments entiers et de glucides complexes, pourrait être utilisée pour prévenir et traiter l'insomnie”, avance Gangwisch.

La TCC et l’insomnie 

“L'insomnie est souvent traitée par une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou des médicaments, mais ceux-ci peuvent être coûteux ou entraîner des effets secondaires”. Aussi, “en identifiant d'autres facteurs qui mènent à l'insomnie, nous pouvons trouver des interventions simples et peu coûteuses avec moins d'effets secondaires potentiels”, conclut-il.

En septembre 2018, une étude anglo-saxonne parue dans la revue JAMA Psychiatry avait en effet montré que la TCC en ligne pourrait être un moyen simple et efficace pour venir à bout des insomnies tout en améliorant le bien-être physique et mental de façon générale.

La TCC, pratiquée par des psychologues et des psychiatres, est une thérapie brève, validée scientifiquement qui porte sur les interactions entre pensées, émotions et comportements. Elle se concentre sur les problèmes actuels du patient tout en prenant compte de son passé et l’aide à identifier les mécanismes à l’origine de ses difficultés afin d’expérimenter de nouveaux comportements. L'objectif étant de le pousser à sortir progressivement des cercles vicieux dans lequel il s'est enfermé. Mais, comme le fait remarquer James Gangwisch, cette méthode est loin d'être gratuite. En France, une séance peut aller de 30 à 140€, selon le spécialiste qui la pratique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité