Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

Insomnies : pensez à la thérapie cognitivo-comportementale en ligne

Les séances virtuelles sont tout aussi efficaces pour aider les personnes souffrant d'insomnie chronique à améliorer leur sommeil. 

Insomnies : pensez à la thérapie cognitivo-comportementale en ligne Marcos Calvo / iStock.

  • Publié 13.06.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour lutter contre l’insomnie, faire une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) via téléconsultation est aussi efficace qu’un face à face avec un professionnel, selon une nouvelle étude.      

Les TTC ont fait leur preuve contre l’insomnie. Malheureusement, tout le monde n’a pas le temps de faire les séances nécessaires. Pour remédier à ce problème, des chercheurs ont voulu tester l’efficacité des consultations en ligne, qui peuvent se faire d’où on veut depuis un ordinateur.

Aussi proches et soutenus par leur thérapeute

Pour cette analyse, les scientifiques ont travaillé avec 38 adultes souffrant d'insomnie chronique, assignés au hasard à six séances de TCC réelles ou virtuelles. Bilan : les séances à distance étaient tout aussi efficaces pour aider les personnes souffrant d'insomnie chronique à améliorer leur sommeil. Les patients étaient par ailleurs tout aussi satisfaits de leurs thérapeutes dans les deux situations.

"Les résultats de cette étude indiquent que les insomniaques peuvent se sentir aussi proches et soutenus par leur thérapeute en téléconsultation que s'ils étaient au cabinet", résume Deirdre Conroy, coauteure de l'étude. "La télémédecine pourrait être davantage utilisée en TCC contre l'insomnie, afin de combler l'écart entre l'offre et la demande".

Les lourdes conséquences physiques et psychologiques du manque de sommeil

73% des Français déclarent se réveiller au moins une fois par nuit, et 36% affirment souffrir d’au moins un trouble du sommeil (insomnie, apnées, syndrome des jambes sans repos…). Parmi eux, seulement 18% suivent un traitement.

Une privation de sommeil chronique a été associée à la prise de poids, l’obésité, la contraction d’infections, le développement des cancers du sein et de la prostate (hormono-dépendants), l’hypertension ou encore la dépression. "Depuis une quinzaine d’années, les lourdes conséquences physiques et psychologiques du manque de sommeil sont désormais prouvées. Le problème, c’est que ce message n’est pas passé auprès du grand public. Les gens ne font pas de leur sommeil une priorité, alors que ça devrait être un temps incompressible du quotidien", déplore le Dr Sylvie Royant-Parola, présidente du Réseau Morphée, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil. "Quand on ne dort pas bien sur une longue période, et qu’on ne comprend pas pourquoi, il faut consulter", insiste-t-elle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité