Publicité

QUESTION D'ACTU

Incertitudes

Mois sans tabac : le sport aide-t-il vraiment au sevrage de la cigarette sur le long terme ?

Alors qu'à l'occasion du mois sans tabac, de nombreuses personnes se mettent au sport dans l'espoir que cela les aide à arrêter de fumer, les effets de l'exercice physique sur le sevrage de la cigarette à six mois sont incertains, selon une nouvelle étude. 

Mois sans tabac : le sport aide-t-il vraiment au sevrage de la cigarette sur le long terme ? ITAKDALEE/ISTOCK

  • Publié 06.11.2019 à 21h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Ces derniers jours, vous avez sans doute entendu parler du mois sans tabac. Mise en place par le ministère de la Santé, cette opération qui dure tout le mois de novembre, et dont c'est la quatrième édition, a pour but d’aider les fumeurs à arrêter la cigarette grâce à divers défis et messages d’encouragement. Sur le site, près de 92 000 personnes se sont inscrites pour tenter l’aventure. Cette dernière s’accompagnant généralement d’une compensation alimentaire, beaucoup de personnes se mettent à faire plus de sport pour ne pas prendre trop de poids d’un coup. L’arrêt de la cigarette s’accompagnant souvent d’une prise de conscience pour une hygiène de vie plus saine, faire plus d’exercice va également de pair. Qui plus est, faire du sport aide à penser à autre chose. Toutefois, d’après une étude parue le 30 octobre dans la revue Cochrane, les effets du sport sur l’arrêt de la cigarette à six mois sont incertains. 

Partant de l’hypothèse que le sport pourrait aider au sevrage de la cigarette et diminuer les envies de fumer tout en limitant la prise de poids, les chercheurs ont examiné 21 études comparant les programmes d'exercice et de désaccoutumance au tabac à ceux de désaccoutumance au tabac seulement. L’ensemble des données portait sur 6 607 personnes.

Résultat des observations : “rien n'indiquait que l'exercice augmentait les taux d'abandon après six mois ou plus. Rien n'indique que l'effet soit différent selon le type d'exercice”, notent les chercheurs qui déplorent le manque d’informations sur le sujet.

Plus d’études sur le sujet sont nécessaires

Et de conclure : “Rien ne prouve que l'ajout de l'exercice au soutien au renoncement au tabac améliore l'abstinence par rapport au soutien seul, mais les données sont insuffisantes pour évaluer s'il y a un avantage modeste. Les estimations de l'effet du traitement étaient d'une certitude faible ou très faible, en raison des préoccupations concernant le biais dans les essais, l'imprécision et le biais de publication. Par conséquent, de futurs essais pourraient modifier ces conclusions.” 

Mais que cette étude ne vous décourage pas à l’idée de faire du sport si vous avez décidé d’arrêter de fumer et que vous comptiez accompagner cette courageuse initiative d’une activité physique plus régulière. Outre que cela pourrait très certainement vous aider à penser à autre chose et à limiter la prise de calories que l’arrêt de la cigarette engendrerait, les effets bénéfiques du sport sur la santé sont très nombreux.

Il a notamment été prouvé que la musculation diminuait le risque de succomber à un arrêt cardiaque de 40%. Par ailleurs, faire de l’exercice rien qu’une fois par semaine préserverait notre métabolisme et aurait un effet sur la manière dont notre cerveau accède aux souvenirs, boostant ainsi notre mémoire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité