Publicité

QUESTION D'ACTU

Bien dormir

Il y aurait un lien entre un bon sommeil, la santé intestinale et le bien-être

Des chercheurs américains ont découvert un lien entre un bon sommeil et la santé intestinale, ce qui suggère qu'un meilleur sommeil peut mener au bien-être général.

Il y aurait un lien entre un bon sommeil, la santé intestinale et le bien-être demaerre / istock

  • Publié 01.11.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Bien dormir est essentiel pour la santé. Pour ceux habitués à sauter une bonne nuit de sommeil, une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'université Nova Southeastern, en Floride, a découvert un lien entre un bon sommeil et la santé intestinale, suggérant qu'un sommeil de qualité aiderait au bien-être général.  

L'étude publiée dans la revue américaine Plos One, indique qu'un bon sommeil nocturne peut avoir des conséquences importantes sur la santé intestinale et vice-versa, influençant ainsi le bien-être général d'un individu.

Selon Jaime Tartar, professeur et directeur de recherche au Collège de psychologie de l’université Nova Southeastern, et membre de l’équipe de recherche, il existe un lien étroit entre la communication bidirectionnelle intestin-cerveau et leur influence réciproque. L'étude s’est fondée sur des théories antérieures qui appuient cette communication bidirectionnelle, ce qui a incité les chercheurs à se demander si le manque de sommeil peut avoir un effet négatif important sur la santé intestinale et la diversité microbienne.

Les chercheurs ont commencé par étudier le niveau de diversité et la génétique du microbiome présent dans l'intestin, qui peut comprendre des micro-organismes comme des bactéries, des virus, des protozoaires et des champignons qui se trouvent dans le tractus gastro-intestinal. Les chercheurs estimaient qu'en analysant la diversité microbienne dans l'intestin, on pourrait comprendre le lien entre le sommeil et la santé intestinale.

Pour l'étude, les sujets portaient au lit ce que Jaime Tartar appelle une "Apple Watch survitaminée", pour surveiller toutes sortes de signes vitaux. Cette surveillance a aidé les chercheurs à déterminer la qualité de leur sommeil, avant de tester leur microbiome intestinal. L'examen a révélé que ceux qui dormaient bien possédaient un meilleur microbiome intestinal, parce qu’il était plus diversifié.

Selon Jaime Tartar, la diversité des microbiomes intestinaux, ou leur absence, est associée à d'autres problèmes de santé, comme la maladie de Parkinson et les maladies auto-immunes, ainsi qu'à la santé psychologique (anxiété et dépression.) Plus l'intestin d'une personne est diversifié, meilleure est la probabilité qu'elle ait une meilleure santé globale.

Qualifiant le sommeil de qualité de “couteau suisse de la santé”, Jaime Tartar indique que ses recherches ont établi qu'une bonne nuit de sommeil améliore la diversité microbienne dans l'intestin, ce qui peut mener au bien-être général et à une meilleure santé de l'individu, tandis qu'un manque de sommeil peut avoir des effets nuisibles.

Des rapports antérieurs ont établi qu'un sommeil inadéquat peut entraîner des problèmes de santé à court terme (stress, problèmes psychosociaux) et à long terme (maladies cardiovasculaires, cancer). Les chercheurs affirment que pendant les phases les plus profondes du sommeil, le cerveau “fait le ménage” tout en communiquant avec l’intestin, et que la qualité du sommeil a des répercussions sur d'autres aspects de la santé humaine.

Les dernières recherches ont également porté sur les mécanismes et les conséquences du stress aigu et chronique chez l'humain et sur l’influence du sommeil normal et du manque de sommeil sur le traitement des émotions et le fonctionnement physiologique.

Qu'est-ce qui détermine le microbiome intestinal ?

Selon Robert Smith, professeur agrégé et chercheur scientifique qui fait également partie de l'équipe de recherche, trois facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer la santé intestinale d'une personne. Le premier facteur est génétique, car certaines personnes sont prédisposées, sur le plan génétique, à avoir un microbiome intestinal plus diversifié que les autres. Le second est lié aux médicaments (certains médicaments, y compris les antibiotiques, peuvent avoir une influence sur la diversité de votre microbiome intestinal). Enfin, notre alimentation peut également jouer un rôle.

Robert Smith et son équipe, qui comprenait également des collègues de la Middle Tennessee State University, ont examiné l'association entre le sommeil, le système immunitaire et les mesures de la cognition et des émotions. Selon lui, comprendre comment ces éléments de la physiologie humaine pourraient mener à une meilleure compréhension de la “communication bilatérale” entre la personne et son microbiome intestinal, et pourrait mener à de nouvelles stratégies d'intervention en matière de sommeil.

Le professeur Smith estime que les résultats préliminaires de l'étude sont prometteurs, mais qu'il y a encore de la place pour d'autres recherches dans ce domaine. Pour ceux en revanche, qui souffrent d'insomnie ou de manque de sommeil, améliorer la santé intestinale pourrait être un grand pas en avant pour améliorer la qualité de leur sommeil.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité