Publicité

QUESTION D'ACTU

Rythmes de vie

Sommeil : pour réussir ses études, mieux vaut se coucher tôt et bien dormir

L'heure du coucher, la durée et la qualité du sommeil auraient un impact sur le niveau de résultat des étudiants. C'est en cherchant l'influence de l'exercice physique sur la réussite universitaire que les chercheurs ont obtenu ces conclusions inattendues.

Sommeil : pour réussir ses études, mieux vaut se coucher tôt et bien dormir seb_ra/iStock

  • Publié 03.10.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il existerait une relation étroite entre les performances scolaires des étudiants et leur temps de sommeil. L’heure à laquelle les élèves se couchent et leurs habitudes de sommeil font également une grande différence. Selon l’étude publiée dans la revue Science of Learning, il ne suffit pas de passer une bonne nuit de sommeil juste avant un test mais plutôt de bien dormir plusieurs nuits d’affilées.

Une conclusion qui s'est imposée presque ... par hasard ! Jeffrey Grossman, professeur de sciences des matériaux et d'ingénierie au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a entrepris d'étudier l'impact de l'exercice sur les notes de ses étudiants. Mais ce qu’il a trouvé, à la place, offre un aperçu particulièrement spécifique de l’impact du sommeil sur les performances scolaires. Jeffrey Grossman, a demandé à 100 de ses étudiants de porter un tracker d'activité Fitbit pendant un semestre entier (quatre-vingt-huit l'ont fait). Il a également travaillé avec des collègues du département d'athlétisme du MIT pour créer un cours d'exercice, incorporant des vidéos de son « héros », le créateur de « Insanity », Shaun T, que 22 des étudiants ont choisis au cours du semestre.

Pour obtenir de bons résultats : privilégier l’heure du coucher

Jeffrey Grossman s'attendait à ce que ces élèves obtiennent de meilleurs résultats scolaires que leurs camarades de classe, mais après des mois de recherche sur les données, dit-il, "les résultats n’étaient tout simplement pas là". Une autre conclusion a surpris le professeur : les étudiants qui se couchaient après une certaine heure -la tendance est de 2 heures du matin et varie d'un étudiant à un autre- ont tendance à obtenir de moins bons résultats à leurs tests, quelque soit le nombre total de sommeil qu’ils finissent par obtenir. Donc, la quantité n'est pas tout », a ajouté le professeur.

Comment ce résultat est-il apparu ? C'est parce que, bien que l’appareil ne surveille pas explicitement le sommeil, les algorithmes propriétaires du programme Fitbit détectent des périodes de sommeil et des changements dans la qualité du sommeil, principalement en raison du manque d'activité.

Cette recherche a également aidé à fournir une explication sur le fait que les femmes de sa classe ont toujours obtenu de meilleures notes que les hommes. Maintenant, il a une réponse possible : les données montrent que les différences dans la quantité et la qualité du sommeil peuvent pleinement expliquer les différences dans les performances. « Si nous corrigeons le sommeil, les hommes et les femmes ont les mêmes résultats en classe. Le sommeil pourrait donc expliquer la différence entre les sexes dans notre classe », dit-il.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité