Publicité

QUESTION D'ACTU

Cécité, problèmes de vue

DMLA : des cellules impliquées dans la principale cause de cécité chez les personnes âgées

Aux Etats-Unis, plus de deux millions de personnes sont touchées par la déficience maculaire liée à l’âge. En France, elles sont un million. Des chercheurs de l’université de Yale ont identifié quelles cellules étaient impliquées dans cette cause de cécité.

DMLA : des cellules impliquées dans la principale cause de cécité chez les personnes âgées Darunechka / istock

  • Publié 29.10.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est l’une des principales causes de cécité chez les personnes âgées. Si dans le passé des chercheurs ont déjà découvert près de trois douzaines de gènes jouant un rôle dans la maladie, nous ne savions pas encore où les lésions oculaires se trouvaient. Une équipe scientifique de l’université de Yale ont identifié trois types de cellules qui contribuent à la dégénérescence de la macula, située dans la partie centrale de la rétine. Leur étude est publiée dans la revue Nature Communications.

Les trois types de cellules identifiés par les chercheurs sont les cellules gliales, qui forment l’environnement des neurones, les cellules vasculaires, chargées de fournir du sang à la rétine et les cellules des cônes, photorécepteurs situés dans la rétine qui permettent la vision en couleur le jour.

Il n’y a pas assez de traitements efficaces aujourd’hui

“Cette étude aide à identifier les types de cellules qui peuvent être étudiés de près pour développer de nouvelles thérapies”, se réjouit Brian Hafler, professeur adjoint d’ophtalmologie et de sciences de la vision et de pathologie à Yale. Aujourd’hui encore, il n’existe pas assez de traitements efficaces sur le long terme. Pour la forme humide de la maladie (caractérisée par la croissance de vaisseaux sanguins anormaux sous la macula), le patient doit recevoir des injections régulières. Pour sa forme sèche (caractérisée par l’accumulation de dépôts jaunes dans la macula), il n’existe aucun traitement, mis à part des suppléments de vitamines oculaires.

L’incidence de la DMLA a tendance à diminuer

Si cette nouvelle étude donne de l’espoir quant à l’élaboration de futurs traitements, une autre étude, publiée il y a deux ans environ, montrait que le nombre de personnes atteintes de DMLA diminuait entre chaque génération. Selon les chercheurs, cette diminution s’explique par le progrès. L’environnement moderne sera plus propre, ce qui aurait un effet positif sur nos yeux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité