Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale de la santé mentale

Dépression : quels sont les symptômes qui doivent alerter ?

Extrême fatigue, idées noires, sentiment persistant de mal être… Comment repérer la dépression et la distinguer d’un simple coup de blues ? En cette Journée mondiale de la santé mentale, focus sur les 9 signes à ne pas négliger.

Dépression : quels sont les symptômes qui doivent alerter ? seb_ra/iStock

  • Publié 28.10.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Maladie mentale touchant toutes les catégories d’âge, depuis l’enfance jusque très tard dans la vie, la dépression se caractérise par l’apparition de symptômes qui, bien qu’éloquents, sont parfois minimisés ou difficiles à appréhendés. En effet, comment différencier avec certitude une déprime passagère d’un véritable épisode dépressif ?

Pour cela, il existe neuf symptômes cliniques auxquels se référer, établis notamment par l’Inserm pour mieux prendre en charge et soigner la dépression.

1. Un sentiment de tristesse continu

Si vous êtes depuis quelques temps accablé par un immense sentiment de tristesse dont vous n’arrivez pas à percevoir l’origine, et/ou que vous avez le sentiment que les choses ne pourront jamais s’améliorer, cela doit vous mettre sur la piste. "Tout le mpnde sait ce qu’est être triste. Mais chez la personne déprimée, il est impossible de moduler cette émotion", explique à Franceinfo le Dr Pierre-Michel Llorca, psychiatre au CHU de Clermont-Ferrand.

Résultat : une personne dépressive se heurte parfois à l’incompréhension de son entourage, qui n’arrive pas à saisir les raisons de son mal-être permanent.

2. Une perte d’intérêt et du plaisir

Vous qui aimiez tant vous livrer à certaines activités sociales, créatives, sportives ou intellectuelles, peinez désormais à y trouver un quelconque intérêt. Aucune de vos activités quotidiennes ne vous donne plus de plaisir, même celles auxquelles vous préfériez vous livrer.

3. Une immense fatigue

Vous avez beau vous coucher tôt, le matin, vous peinez à trouver l’énergie nécessaire pour quitter votre lit. Vous préféreriez d’ailleurs y rester encore plutôt que d’avoir à y affronter une nouvelle journée. Il se peut également que vous souffriez de troubles du sommeil. "Le plus souvent, les troubles du sommeil affectent la deuxième moitié de la nuit chez les personnes dépressives. Elles se réveillent donc très tôt, vers 4 ou 5 heures du matin et ce réveil s’accompagne d’idées tristes et d’anxiété", détaille le Dr Llorca.

4. Des idées noires ou suicidaires

Vous vous demandez souvent si votre vie vaut la peine de se poursuivre. Vous pensez souvent à la mort, voire au suicide. Dans les faits pourtant, seuls 5 à 20% des personnes dépressives se donnent la mort. "Ces idées sont plus fréquentes chez les sujets déprimés que dans la population générale, mais beaucoup de sujets déprimés n’ont pas d’idées suicidaires", précise le Dr Llorca.

5. Une variation de poids

Vous n’arrivez plus à trouver de plaisir en mangeant et n’avez plus jamais faim. Ou, au contraire, vous mangez trop et trop pour combler le vide que vous ressentez. "Dans 70% des cas, la variation de poids liée à la dépression est une perte de poids expliquée par à une perte d’appétit. Les 30% restants correspondent à une hyperphagie et donc à une prise de poids" ajoute le Dr Llorca.

6. Des difficultés de concentration et de mémorisation

Vous ressentez régulièrement des difficultés à focaliser votre attention sur un sujet, une discussion, une activité, même plaisante. Vous avez souvent des pertes de mémoire, oubliez des informations importantes.

7. Un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif ou inapproprié

Quoi que vous entrepreniez, vous avez la sentiment d’être mauvais ou nul. Résultat : vous ne vous sentez jamais à votre place. Vous êtes aussi souvent accablé par un sentiment de culpabilité.

8. Des troubles physiques

Vous avez souvent des maux de ventre et avez constaté une perte de désir sexuel. Il peut arriver que certains antidépresseurs prescrits en cas de dépression soient à l’origine de ces troubles physiques. Renseignez-vous bien auprès de votre docteur sur les effets secondaires possibles de ces médicaments.

9. Un ralentissement psychomoteur

Vous avez l’impression que votre cerveau tourne au ralenti, avez du mal à exprimer vos pensées, à avoir des difficultés de langage. Ce ralentissement psychique et intellectuel s’accompagne aussi parfois de symptômes physiques : votre corps ne semble plus complètement répondre à votre pensée, ce qui aggrave votre sentiment d’insuffisance et d’inaptitude.

Pour les patients qui présentent entre cinq et sept de ces symptômes, la dépression est considérée comme légère à modérée. Au-delà de huit, elle est dite sévère. Dans tous les cas, si vous constatez au moins deux de ces signes, n’attendez pas pour consulter un médecin : ce dernier pourra diagnostiquer et évaluer votre trouble dépressif et y apporter le traitement approprié.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité