Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage

Pour 7 Français sur dix, nous sommes inégaux face au cancer

En France, il existe encore trop d’inégalités face au cancer, selon l’Observatoire Cancer 2019 de l’Institut Curie. Les populations défavorisées sont les moins bien informées sur les facteurs de risque de la maladie, les moyens de dépistage et les conditions d’accès aux soins.

Pour 7 Français sur dix, nous sommes inégaux face au cancer wutwhanfoto / istock

  • Publié 12.09.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous ne sommes pas égaux face au cancer. Notamment sur la connaissance des facteurs de risque, des modalités de dépistage et des options d’accès aux soins. Selon le septième Observatoire Cancer de l’Institut Curie - Viavoice 2019 dévoilé le mercredi 11 septembre, 7 Français sur 10 (69%) perçoivent ces inégalités.

Des inégalités sociales et territoriales

Pour les personnes interrogées, ces inégalités sont principalement liées au niveau de revenus (à 49%) et au lieu de résidence (à 45%). En effet, un sondé sur deux vivant en milieu rural estime qu’il n’a pas accès de manière équitable aux traitements innovants. De plus, les facteurs d’inégalités concernant le dépistage de la maladie sont liés à la difficulté d’obtenir un rendez-vous (47%), à l’éloignement géographique des centres de dépistage (17%) et au manque de moyens financiers (12%). Pourtant, diagnostiquer un cancer le plus tôt possible augmente considérablement les chances de guérison.

Les personnes défavorisées sont les plus vulnérables

Ainsi, même si les soins pour les cancers sont tous remboursés, les inégalités se creusent. Et ce sont une nouvelle fois les populations les plus défavorisées qui en font les frais. D’abord, elles sont moins informées sur les facteurs de risque et consomment généralement plus d’alcool, mangent moins équilibré, fument plus. Or, quatre cancers sur dix sont liés au mode de vie et pourraient être évités.

De plus, il est plus compliqué, pour une personne avec des revenus modestes, d’améliorer son confort pendant les traitements : acheter des perruques, des soins cosmétiques adaptés, aller voir un psychologue…

Des traitements mieux remboursés qu’on ne le pense

Toutefois, les inégalités perçues par les Français ne sont pas entièrement fondées. En effet, l’Observatoire de l’Institut Curie montre que les sondés ont tendance à surestimer le reste à charge des traitements. Un tiers des Français pense, par exemple, que les traitements "classiques" du cancer ne sont pas intégralement remboursés par l’Assurance maladie. Plus de trois quarts des personnes interrogées estiment également que les traitements innovants (immunothérapie, nanomédicaments) ne sont pas intégralement pris en charge. Pourtant, tous ceux qui sont administrés dans les services hospitaliers le sont.

L’année dernière, 382 000 nouveaux cas de cancers ont été diagnostiqués. Plus de 3 millions de personnes vivent actuellement avec un cancer en France. Mais la tendance est à l’optimisme: 6 Français sur 10 pensent que l’on guérit de mieux en mieux de cette maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité