Publicité

QUESTION D'ACTU

Stress, dépression ou TOC

Cerveau : nos émotions influent sur nos actions

Des chercheurs ont découvert que le circuit des émotions dans le cerveau serait lié à celui du mouvement. C’est pourquoi les émotions peuvent  parfois modifier notre manière d’agir.

Cerveau : nos émotions influent sur nos actions gorodenkoff/istock

  • Publié 11.09.2019 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les émotions peuvent parfois nous bloquer : un joueur de football stressé au moment de tirer ou un élève avant un exposé oral devant sa classe sont susceptibles de l'expérimenter. Des chercheurs de l’Institut Salk d’études biologiques, à San Diego, ont découvert que le circuit des émotions dans le cerveau peut envoyer des signaux à celui qui gère les mouvements. 

Un sujet peu exploré 

La communauté scientifique pensait jusqu’alors que le mouvement et l’émotion fonctionnaient de manière totalement parallèle. La dépression soulevait toutefois des interrogations : la diminution de l’activité physique est l’un des symptômes de la maladie et elle est la conséquence des troubles émotionnels. "Nous avons voulu comprendre comment les informations liées aux émotions atteignent le circuit du mouvement dans le cerveau", explique Sho Aoki, auteur principal de la recherche. L’équipe a notamment utilisé des techniques d’optogénétique, un domaine de la science qui associe optique et génétique.

Les noyaux gris centraux 

Des souris ont été utilisées pour réaliser l’étude. En analysant le cerveau des rongeurs, ils ont découvert une connexion entre les deux circuits au niveau des ganglions de la base, aussi appelés noyaux gris centraux. À cet endroit, les deux circuits se croisent, ce qui permet aux émotions d’influer sur nos actions. 

Des perspectives thérapeutiques 

D’après l’équipe de recherche, ces résultats pourraient permettre de développer de nouvelles techniques de traitements. "Les maladies psychiatriques comme la dépression ou l’anxiété peuvent modifier de manière dramatique nos actions, en augmentant ou en diminuant notre mouvement", détaille Sho Aoki. Ces travaux pourraient également améliorer la prise en charge des troubles obsessionnels compulsifs, ou aider à soigner les lésions de la moelle épinière en stimulant les émotions positives pour accélérer la guérison. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité