Publicité

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Dormir moins de 6 heures ou plus de 9 heures augmente le risque de crise cardiaque

Une bonne nuit, c'est entre 6 et 9 heures de sommeil. Moins dormir ou dormir trop augmenterait en soi et sensiblement le risque de crise cardiaque.

Dormir moins de 6 heures ou plus de 9 heures augmente le risque de crise cardiaque Ridofranz/iStock

  • Publié 03.09.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


"La durée du sommeil est un facteur déterminant pour la santé cardiaque, et cela vaut pour tout le monde. Cette étude en fournit la preuve la plus solide". C'est cette conclusion sans appel que Céline Vetter, professeur assistante en physiologie intégrative, tire du travail qu'elle vient de mener avec le Massachussetts General Hospital et l'université de Manchester et qui a été publié dans le journal de l'American College of Cardiology

Cette étude a consisté en une analyse des informations génétiques, des habitudes de sommeil et des dossiers médicaux de 461 000 participants recensés par le Biobanque britannique, âgés de 40 à 69 ans n'ayant jamais subi de crise cardiaque et qui ont été suivis durant 7 ans. Les participants qui dormaient moins de 6 heures par nuit avaient, pendant cette durée, un risque de crise cardiaque supérieur de 20% par rapport à ceux dont les nuits faisaient de 6 à 9 heures. Et pour ceux qui dormaient plus que 9 heures, ce risque était de 34% supérieur !

Plus on s'écarte de nuits de 6 à 9 heures, plus le risque est élevé

Et plus les personnes avaient des habitudes de sommeil éloignées de cette tranche 6-9 heures, plus leur risque d'accident cardiaque était élevé. Ceux qui dormaient seulement 5 heures par nuit avaient un risque de 52% supérieur par rapport aux participants qui dormaient de 7 à 8 heures et pour ceux qui dormaient 10 heures chaque nuit, cette augmentation du risque s'élevait à 50%.

Quant à ceux qui avaient des prédispositions génétiques aux maladies cardiaques, dormir entre 6 et 9 heures réduisait le risque de crise cardiaque de 18%.

Préciser le lien entre sommeil et santé cardiaque

Des recherches précédentes avaient déjà montré le lien entre le sommeil et la santé cardiaque, mais elles ne permettaient pas de déterminer si un sommeil médiocre causait des problèmes cardiaques ou inversement. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont pu utiliser les données de la Biobanque britannique et ont ainsi pu combiner les éléments observationnels et génétiques pour préciser ce lien entre sommeil et santé cardiaque. Et en prenant en compte 30 autres facteurs comme la composition corporelle, l'activité physique, le statut socio-économique et la santé mentale, ils ont fait le constat que c'est la durée du sommeil qui influait en soi sur le risque de crise cardiaque, en dehors des autres facteurs.

Cette étude n'apporte pas de'explication aux raisons pour lesquelles un sommeil trop court ou trop long augmente le risque de crise cardiaque. Mais des travaux antérieurs ont déjà montré que trop peu de sommeil avait un impact sur la muqueuse des artères ou l'endothélium -la couche la plus interne des artères, celle qui est en contact avec le sang-, sur le développement de cellules inflammatoires dans la moelle osseuse et sur des mauvaises habitudes alimentaires qui, à leur tour, peuvent affecter la santé cardiaque. D'autres travaux ont aussi montré que trop dormir pouvait également stimuler l'inflammation dans le corps et être ainsi associé aux maladies cardiovasculaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité