Publicité

QUESTION D'ACTU

Bactérie

Etats-Unis: une femme amputée des mains et des jambes à cause de la salive de son chien

Une Américaine de 54 ans s’est réveillée à l’hopital, avec ses jambes et ses mains en moins. La cause ? Elle a fait une réaction très rare à la salive de l’un de ses chiens.

Etats-Unis: une femme amputée des mains et des jambes à cause de la salive de son chien Fly_dragonfly / istock

  • Publié 06.08.2019 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Avis aux amis des bêtes. Même si le chien est toujours le meilleur ami de l’Homme, parfois sa salive peut provoquer des infections gravissimes. C'est ce qu’a subi Marie Trainer, une femme de 54 ans, originaire de l’Ohio (Etats-Unis). Elle a dû se faire amputer des mains et des jambes. Selon les médecins, l’un de ses deux chiens a léché une égratignure qu’elle avait sur le bras, provoquant une inflammation de son système immunitaire. Ils ont dû lui ôter ses membres car la gangrène s’installait lorsqu’elle était dans le coma.

Un cas sur un million

Tout a commencé lorsque Marie Trainer pensait souffrir d’une grippe. Alors que sa température augmente de manière alarmante, elle se rend à l’hôpital. Très vite, d’autres symptômes apparaissent: l’Américaine souffre d’insuffisance hépatique et rénale et de douleurs atroces aux mains et aux jambes. Incapable de respirer par elle-même, l’équipe médicale décide de la placée dans le coma. En quelques heures seulement, la gangrène et la nécrose commencent à ronger ses membres.

Puis, les analyses de sang donnent la réponse: il s’agit de l’infection Capnocytophaga canimorsus, une bactérie qui se trouve dans la salive des chiens. Ce type de réaction gravissime se produit une fois sur un million lorsqu’une personne entre en contact avec la salive, que ce soit par un simple coup de langue ou par une morsure. L’année dernière aux Etats-Unis, un homme a également dû se faire amputer de quatre membres.

"Ils ne pouvaient rien faire"

L’organisme peut amener le système immunitaire à faire "des choses horribles", décrit le Dr Margaret Kobe, directrice médicale des maladies infectieuses à l’hôpital Aultman. Dans le cas de Marie Trainer, des caillots sanguins ont endommagé les tissus de ses mains et de ses jambes. Elle a dû se faire opérer au moins six fois et a passé près de trois mois à l’hôpital. Sa belle-fille, qui travaille à l’hôpital, assure que si elle n’avait pas été amputée, elle serait décédée. "La progression était si rapide… Ils ne pouvaient rien faire", a t-telle notamment confié sur la chaîne Fox 59.

Aujourd’hui, Marie Trainer est face à un avenir incertain. Elle reçoit le soutien de son mari, qui la nourrit, l’habille tous les jours. Pour l’aider à s’adapter à sa nouvelle vie, une campagne de collecte de fonds a été créée en ligne. Elle a déjà permis de récolter près de 16 000 euros.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité