Publicité

QUESTION D'ACTU

Sexualité

La testostérone améliore la libido des femmes ménopausées

La testostérone pourrait améliorer la libido des femmes après la ménopause. Cette hormone, attribuée à la masculinité, pourrait également leur prodiguer plus de plaisir sexuel.

La testostérone améliore la libido des femmes ménopausées fizkes / istock

  • Publié 05.08.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’hormone de la "virilité" masculine pour améliorer la vie sexuelle des femmes. Cela peut paraitre étonnant, mais c’est le résultat d’une étude publiée dans la revue The Lancet Diabetes & Endocrinology. Selon les chercheurs de l’université Monash de Melbourne (Australie), qui ont analysé un total de 36 essais, la testostérone permet d’améliorer la libido des femmes ménopausées.

Penser que la testostérone est une hormone dont seuls les hommes bénéficient est une erreur. Elle a également ses fonctions dans le corps de la femme, notamment dans la force musculaire, l’humeur, la capacité à raisonner. Mais également dans la libido et la capacité à avoir des orgasmes.

36 essais analysés et près de 9 000 participantes

Les chercheurs de l’étude ont analysé des essais réalisés entre 1990 et 2018, sur un total de 8 480 personnes. À chaque fois, l’essai comparait un traitement à la testostérone à un placebo, ou alors à un traitement hormonal alternatif (oestrogène, progestatif ou les deux).

Dans leur rapport, les auteurs des études ont à chaque fois examiné comment le traitement à la testostérone agissait sur la fonction sexuelle, la santé cardiovasculaire, cognitive et musculo-squelettique. Mais également sur l’humeur, la densité mammaire, le taux de cholestérol et la pousse des poils et cheveux.

Des effets positifs sur la libido

Le traitement à la testostérone s’est révélé efficace sur la libido des femmes ménopausées. En effet, les chercheurs ont constaté une augmentation du nombre de partenaires sexuels, mais également du nombre d’orgasmes et une meilleure image de soi.

"Les effets bénéfiques pour les femmes ménopausées démontrés dans notre étude vont au-delà d’une simple augmentation du nombre de rapports sexuels par mois", déclare le professeur Susan Davis, auteure principale de l’étude. "Certaines femmes qui ont des relations sexuelles régulières se disent insatisfaites de leur vie sexuelle. Par conséquent, augmenter la fréquence d’une expérience sexuelle positive de ‘jamais’ à ‘occasionnellement’ ou ‘une ou deux fois par mois’ peut améliorer l’image de soi et réduire les préoccupations sur le sexe - et peut également améliorer le bien-être global", précise-t-elle.

Le traitement à la testostérone n’a pas d’effets secondaires

Les chercheurs n’ont pas constaté d’effets secondaires particuliers. De plus, dans neuf des 36 études, il était indiqué que les femmes n’étaient pas plus susceptibles de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cependant, la manière dont le traitement est administré peut avoir des conséquences différentes. En effet, l’équipe australienne a découvert que le taux de cholestérol augmentait chez les participantes qui prenaient un traitement par voie orale.

Enfin, il faut encore approfondir ces conclusions. Notamment les conditions d’attribution de ce traitement. "Près d’un tiers des femmes ressentent un faible désir sexuel au milieu de leur vie, avec une détresse associée, mais il n’existe dans aucun pays une formulation ou un produit approuvé pour la testostérone, et il n’existe pas de directives internationalement reconnues concernant l’utilisation de la testostérone par les femmes", conclue la professeure Davis.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité