Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossesse et maternité

Dépression post-partum : des chercheurs identifient des cellules liées à l’instinct maternel

L’instinct maternel serait lié au fonctionnement de l’oxytocine, une hormone associée à la régulation des comportements liés aux enfants. 

Dépression post-partum : des chercheurs identifient des cellules liées à l’instinct maternel NataliaDeriabina/istock

  • Publié 30.07.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’idée d’instinct maternel est très souvent débattue. Pour des chercheurs de Louisiane, il existe pourtant des preuves de son existence. Dans PLOS ONE, ils publient les résultats de leurs travaux sur l’oxytocine, une hormone liée aux comportements maternels. 

Les récepteurs de l’oxytocine

L’équipe de recherche a étudié les cerveaux de souris mâle et femelle. Ils ont analysé les cellules réceptrices de l’oxytocine dans leur cerveau. Leur première conclusion concerne la localisation de ces récepteurs : chez les femelles, ils sont situés dans une zone cérébrale qui est impliquée dans la régulation des comportements maternels.

Ils ont également constaté que ces cellules ne s’expriment que lorsque qu’il y a également de l’œstrogène, une hormone sexuelle femelle. Pour les scientifiques, tout cela confirme le lien entre l’expression des récepteurs de l’oxytocine et les comportements maternels.

La dépression post-partum pourrait être liée à une mauvaise expression de ces récepteurs. "Beaucoup de chercheurs ont essayé de comprendre les différences entre le fonctionnement de l’oxytocine chez les femelles et chez les mâles, explique Ryoichi Teruyama, directeur de cette étude, mais personne n’a réussi à trouver des preuves formelles. Notre découverte a été une grande surprise."

La dépression post-partum peut durer deux ans 

La dépression post-partum concernerait entre 10 et 15% des femmes qui accouchent. En général, elle apparaît entre un et deux mois après la naissance de l’enfant et peut durer jusqu’à deux ans. Les principaux symptômes sont les troubles du sommeil, une hyperactivité, des troubles de la concentration, de l’anxiété et une grande fatigue. Dans la plupart des cas, les femmes concernées sont traitées avec des anti-dépresseurs. Aux Etats-Unis, un nouveau médicament capable de soigner la dépression post-partum a été commercialisé en mars dernier.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité