Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Sauter le petit-déjeuner augmente le risque d’obésité chez les adolescents

Sauter le premier repas de la journée peut contribuer au développement de mauvaises habitudes alimentaires chez les adolescents.

Sauter le petit-déjeuner augmente le risque d’obésité chez les adolescents Dmitriy Protsenko/istock

  • Publié 23.07.2019 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Sao Paulo et publiée dans la revue Scientific Reports, suggère que rater le petit-déjeuner - qui est une habitude commune chez les adolescents - est directement corrélée à une circonférence plus large de la taille et un index de masse corporelle plus important. 

Cette habitude peut mener les adolescents vers un régime alimentaire peu équilibré par exemple, ce qui les rend plus susceptibles de prendre du poids. Les chercheurs se sont penchés sur le sujet car l’obésité infantile peut favoriser l’émergence de problèmes de santé importants comme le diabète de type 2 ou des maladies cardiovasculaires. 

L’étude a été menée sur plusieurs échantillons de jeunes adultes en Europe et au Brésil. 

“Des millions d’enfants et d’adolescents remplacent probablement un repas fait maison avec des produits laitiers, des céréales complètes et des fruits par un repas fast-food dans leur établissement, explique l’épidémiologiste et chercheuse Elsie Costa de Oliveira Forkert. Cela signifie qu’ils consomment des produits industriels très forts en calories et très faibles en valeur nutritionnelle.”

Des comportements de plus en plus sédentaires 

Dans cette étude, l’activité physique, les comportements sédentaires (télévision, jeux vidéos), le sommeil et les habitudes alimentaires étaient mesurées via différents questionnaires. Les chercheurs se sont basés sur ces données pour savoir si les adolescents qui disaient sauter le petit-déjeuner avaient des marqueurs adipeux plus importants que les autres. 

“Dans toutes les analyses de balance énergétique réalisées, la corrélation la plus forte était celle entre sauter le petit-déjeuner et un niveau plus important de marqueurs d’obésité,” explique Forkert. 

Autre conclusion de cette étude : les adolescents aux habitudes sédentaires - qui passent beaucoup de temps devant la télévision, l’ordinateur ou les jeux vidéos - ont tendance à avoir un régime alimentaire peu équilibré. 

“Les comportements sédentaires associés à une consommation importante de calories mènent directement à l’obésité,” précise Forkert.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité