Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie bariatrique

Obésité chez l'adolescent : mieux vaudrait ne pas tarder à opérer

Pour venir en aide aux adolescents obèses, mieux vaudrait ne pas tarder à pratiquer une chirurgie bariatrique, selon une nouvelle étude. 

Obésité chez l'adolescent : mieux vaudrait ne pas tarder à opérer Witthaya / istock.

  • Publié 17.05.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez les adolescents gravement obèses, il vaut mieux recourir à la chirurgie bariatrique sans attendre, selon une nouvelle étude. Une opération précoce donne en effet de meilleurs résultats concernant le diabète de type 2 et la tension artérielle.

La chirurgie bariatrique a pour but de modifier la façon dont les aliments sont absorbés par le système digestif et comprend trois grandes opérations : le bypass gastrique, la sleeve gastrectomie et l’anneau gastrique.

"Les avantages l'emportent souvent sur les risques"

"Bien qu'il y ait des risques associés à la chirurgie bariatrique, cette étude démontre que, pour de nombreux jeunes, les avantages l'emportent souvent sur les risques", explique Thomas Inge, premier auteur de l'étude. "Une supplémentation suffisante en vitamines et minéraux, ainsi que des soins médicaux continus, peuvent aider à atténuer certains de ces risques", poursuit-il.

Son équipe a suivi un groupe d’adultes et un groupe d’adolescents pendant 5 ans après leur bypass gastrique. Les adolescents avaient moins de 19 ans au moment de l'intervention chirurgicale, et les adultes souffraient tous d'obésité à 18 ans.

La perte de poids a été similaire d’un groupe à l’autre. Le diabète de type 2 a diminué dans les deux groupes, mais les adolescents atteints de diabète de type 2 avant la chirurgie étaient 27 % plus susceptibles que les adultes d'avoir une glycémie contrôlée sans prendre de médicaments cinq ans plus tard.  Avant la chirurgie, 57 % des adolescents et 68 % des adultes prenaient des médicaments pour la tension artérielle. Cinq ans après, 11 % des adolescents et 33 % des adultes prenaient ces traitements.

Manque de fer et de vitamine D

Cependant, les adolescents étaient plus susceptibles d'être exposés à des risques accrus dans d'autres domaines, comme l'ablation post-opératoire de la vésicule biliaire ou le manque de fer et de vitamine D. "Le diabète de type 2 chez les jeunes est un problème de plus en plus répandu, alors qu’ils devraient être à la fleur de l’âge. Cette étude démontre que la chirurgie bariatrique peut fournir un traitement efficace, mais non sans risques", conclut le Dr Griffin P. Rodgers, directeur du NIDDK.

Le nombre d’enfants et d’ adolescents obèses dans le monde a été multiplié par plus de dix depuis 1975. En 2016, 124 millions de jeunes de 5 à 19 ans étaient considérés comme obèses, contre seulement 11 millions en 1975, évalue l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité