Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude Ofdt-Odj

Jeux sur Internet : 1 joueur sur 5 à risque

L'arrivée des jeux en ligne en France a multiplié par cinq le nombre de joueurs à risque, selon les enquêtes menées par les observatoires de référence.

Jeux sur Internet : 1 joueur sur 5 à risque JS EVRARD/SIPA

  • Publié 27.06.2013 à 16h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Les joueurs de jeux d'argent et de hasard sur Internet sont plus accros que les adeptes des jeux traditionnels ! D'après les résultats de deux enquêtes menées fin 2012 par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (Ofdt) et l'Observatoire des jeux (Odj), la proportion des personnes à risque d'addiction s'élève à 17 % parmi celles qui pratiquent ces jeux sur le web. 

Selon l'Ofdt, cette prévalence est « bien plus élevée que celle mesurée à partir du même outil sur l'ensemble des joueurs en 2010 », c'est-à-dire avant l'ouverture des jeux en ligne, période pendant laquelle l'Odft avait estimé à 2,8 % le pourcentage de joueurs problématiques dans l'année. « Ce constat est conforme à celui établi par d'autres enquêtes étrangères », rappellent les auteurs. 

« Ceci s'explique en partie par le fait que la grande majorité des joueurs sur l'offre traditionnelle, qui sont bien plus nombreux que ceux qui jouent en ligne, pratiquent cette activité occasionnellement, sur des types de jeux n'induisant que peu de risques d'addiction, tels que la plupart des jeux de loterie », précise l'Ofdt.

Et l'Observatoire de rajouter que « ces nouveaux résultats confirment que ces activités sur Internet sont plus à risque que sur l'offre de jeu traditionnelle et que ce risque est encore majoré pour certaines catégories de jeu, notamment celles qui ne font pas partie du champ ouvert et régulé par la loi ». Le jeu problématique en ligne semble, d'après les auteurs, plus fréquent avec les machines à sous et les jeux traditionnels de casino, jeux qui font partie de l'offre de jeu illégale. Le poker, activité légale, se situe pour sa part en troisième position et, à l'inverse, les jeux de grattage et de tirage sont ceux qui génèrent le moins de joueurs problématiques.

Le profil des joueurs
Comme pour les jeux traditionnels, les joueurs problématiques sur Internet sont plutôt des hommes (57 %). Mais le web est un outil pour les jeunes générations. L'âge médian lors de la première expérience en ligne est de 33 ans. Il est toutefois inférieur chez les joueurs de poker.
Près de 4 joueurs en ligne 10 ont moins de 35 ans, contre un peu plus de 3 sur 10 pour le jeu traditionnel. Enfin, les joueurs en ligne sont souvent célibataires, et plus diplômés que les joueurs traditionnels. 
En conclusion, les auteurs de l'étude estiment à 3,7 % la part de la population française qui pratique des jeux d'argent et de hasard sur internet, deux ans après l'adoption d'un cadre réglementaire, pour les paris sportifs, les paris hippiques et le poker.

 

Du côté des solutions, ces derniers conseillent « d'assurer un suivi des évolutions du jeu en ligne et de la prévalence du jeu problématique par des enquêtes régulières et ciblées, de développer des mesures de prévention adaptées à certains publics spécifiques des jeux en ligne (femmes, jeunes, catégories sociales supérieures), mais aussi, de renforcer la lutte contre l'offre illégale et de réfléchir aux modalités d'action à l'encontre des dérives des sites gratuits ». 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité