Publicité

QUESTION D'ACTU

Vigilance

Les antibiotiques pourraient rendre la grippe plus dangereuse

L’utilisation d’antibiotiques rendrait les poumons plus vulnérables à des infections virales comme la grippe.

Les antibiotiques pourraient rendre la grippe plus dangereuse Gam1983/istock

  • Publié 04.07.2019 à 14h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce n'est plus un secret : une mauvaise utilisation d’antibiotiques rend les bactéries de plus en plus résistantes. Et l'antibiorésistance, comme on la surnomme, est devenue un problème central pour les médecins et chercheurs. Une récente étude menée par des chercheurs du Francis Crick Institute de Londres sur des souris et publiée dans la revue Cell Reports, suggère désormais qu’une mauvaise ou trop intense utilisation d'antibiotiques pourrait également affaiblir les poumons face à des infections virales comme la grippe

L’utilisation d’antibiotiques jouerait un rôle sur le fonctionnement d’une bactérie intestine à l’origine d’un type de signalisation protéinique qui permet à certaines cellules du poumon d’empêcher la propagation du virus de la grippe. Les antibiotiques affaibliraient donc la première ligne de défense des poumons. "Nous avons remarqué que les antibiotiques peuvent détruire les premières résistances à la grippe, ce qui ajoute une preuve supplémentaire au fait qu’ils ne doivent pas être prescrits ou pris à la légère," explique le chercheur en chef, Andreas Wack.

Les antibiotiques peuvent tuer certaines bactéries intestinales essentielles

L’équipe de Wack a étudié le comportement d’un groupe de souris dont la bactérie intestine était fonctionnelle. Pendant 4 semaines, les chercheurs ont administré un cocktail d’antibiotiques aux souris avant de les infecter du virus de la grippe. Ils ont également infecté certaines souris qui n’avaient pas reçu de traitement antibiotique, afin de comparer les résultats.

Ils ont finalement observé que 80% des souris qui n’avaient pas reçu de traitement antibiotique ont survécu à la grippe. Mais seulement un tiers des souris qui avaient été traitées avec des antibiotiques ont survécu à l’infection grippale.

"Une mauvaise utilisation des antibiotiques peut non seulement mener à une résistance aux antibiotiques et tuer certaines bactéries intestinales essentielles mais cela peut aussi nous rendre plus vulnérables aux virus eux-mêmes, explique Wack. C’est intéressant à la fois pour les êtres humains mais aussi pour le bétail, maintenant que de nombreux agriculteurs utilisent désormais des antibiotiques prophylactiques. Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour comprendre si cela les rend plus vulnérables aux infections virales."

Des virus qui mutent chaque année

La grippe se manifeste par des signes infectieux assez communs, mais l'une des caractéristiques essentielles de cette maladie est que le début est souvent brutal et que la fatigue est souvent intense (le malade va bien le matin et se couche dans la journée). 

Typiquement, les symptômes de la grippe sont une forte fièvre (autour de 39°), une fatigue intense, des courbatures (douleurs musculaires diffuses), une angine, des maux de tête et une toux sèche et rebelle. Mais selon les années et selon les virus (le virus évolue chaque année, c'est pourquoi il est recommandé de se faire vacciner tous les ans), les signes de la grippe peuvent varier (douleurs articulaires, diarrhée,…) et la fièvre peut même être assez modérée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité