Publicité

QUESTION D'ACTU

Ténia du poisson

Ver solitaire : 7 cas de ténia à Rennes, les sushis mis en cause

Pour être certain de ne pas ingérer de ver solitaire, il faut soit bien cuire les viandes et les poissons, soit les congeler avant consommation. 

Ver solitaire : 7 cas de ténia à Rennes, les sushis mis en cause ALLEKO / istock.

  • Publié 23.05.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Au CHU de Rennes, sept patients atteints du ténia du poisson ont été diagnostiqués, un chiffre "exceptionnel sur une aussi courte période", souligne Florence Robert-Gangneux, professeure au laboratoire de parasitologie-mycologie du CHU, citée par 20 minutes.

Plus connus sous le nom de "ver solitaire", les ténias sont des vers plats qui parasitent le tube digestif des vertébrés. Le tæniasis est la maladie déterminée par la présence de ténias adultes dans l'intestin grêle de l'homme. Lorsque le ver est en croissance, dans les premiers mois après l'infestation, il peut entraîner des troubles digestifs et de l'appétit. Mais lorsque le ver est arrivé à maturité, il est souvent bien toléré et ne se manifeste sous aucun symptôme.

Contaminés par du poisson importé

L’enquête menée par le CHU estime que les sushis, makis et autres sashimis seraient responsables de l’épidémie. "On s’est rendu compte que tous les patients étaient des clients de restaurants japonais ou consommateurs réguliers de sushis, raconte Florence Robert-Gangneux. Et comme aucun d’eux n’avait voyagé récemment au Japon ou dans le Pacifique Nord, ils avaient forcément été contaminés par du poisson importé".

Comme ces restaurants ne cuisent pas le poisson, ceux qui ne les congèlent pas ne tuent pas les potentiels vers solitaires qui s’y logent. Pour venir à bout du ténia, les médecins prescrivent généralement un médicament antiparasitaire, comme le praziquantel ou le niclosamide. Une fois mort, le ténia est expulsé avec les selles par les voies naturelles.

Troubles digestifs persistants

En cas de troubles digestifs persistants, la Pr Robert-Gangneux conseille donc de "consulter et réaliser un examen de parasitologie des selles". C’est important, car "sur le long terme, une anémie peut se développer". Des complications, très rares, peuvent aussi survenir, comme l’appendicite ou l’occlusion intestinale. Le ver solitaire peut aussi déclencher la cysticercose humaine, qui peut endommager gravement divers organes comme l'oeil, le coeur, la moelle épinière et le cerveau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité