Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Cet additif alimentaire courant déclenche diabète et obésité

Le propionate, largement utilisé par les boulangeries et les créateurs d’arômes artificiels, est dangereux pour la santé. 

Cet additif alimentaire courant déclenche diabète et obésité virtustudio / istock

  • Publié 25.04.2019 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La consommation de propionate, un additif alimentaire fréquemment utilisé, favorise l’obésité et le diabète, selon une nouvelle étude. Il est pourtant considéré comme un produit sans danger aux Etats-Unis.

Le propionate est largement utilisé par les boulangeries et les créateurs d’arômes artificiels. C’est un acide gras qui aide à prévenir la formation de moisissures sur les aliments. La recherche, qui combinait les données d'un essai chez l'humain et des études menées chez la souris, a indiqué que cet additif alimentaire pouvait déclencher une cascade d'événements métaboliques entraînant une prise de poids et une résistance à l'insuline.

Lutter contre les épidémies d'obésité et de diabète

"Comprendre comment les additifs alimentaires affectent le métabolisme au niveau moléculaire et cellulaire pourrait nous aider à développer des mesures simples et efficaces pour lutter contre les épidémies d'obésité et de diabète" dans le monde, a déclaré Gökhan S. Hotam L. Gil, professeur de génétique.

Pour déterminer si les résultats chez la souris pouvaient s’appliquer chez l'humain, les chercheurs ont mis sur pied une étude à double insu, contrôlée par placebo, menée auprès de 14 personnes en bonne santé. Un groupe a consommé un repas contenant un gramme de propionate et un autre a mangé les mêmes aliments avec un placebo. Des échantillons de sang ont été prélevés avant le repas, dans les 15 minutes après et toutes les 30 minutes pendant les quatre heures suivantes.

Un "perturbateur métabolique"

Les chercheurs ont constaté que les personnes ayant consommé le repas contenant du propionate ont présenté des augmentations significatives de la noradrénaline et du glucagon (des hormones, NDLR) peu après avoir mangé. Ces résultats indiquent que le propionate peut agir comme un "perturbateur métabolique", qui augmente potentiellement le risque de diabète et d'obésité chez les humains.

"Nous sommes exposés quotidiennement à des centaines de ces produits chimiques et la plupart d'entre eux n'ont pas été testés", déplore en conclusion Amir Tirosh, professeur agrégé de médecine.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité