Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

BPCO : consommer des fibres prévient la maladie

Les fibres alimentaires permettent à l’organisme de produire des acides gras anti-inflammatoires qui protègent les poumons de certaines maladies dont la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

BPCO : consommer des fibres prévient la maladie 5PH/ISTOCK

  • Publié 08.04.2019 à 14h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Fruits, céréales, légumes, noix : leur consommation protègerait les poumons. Une étude menée par les universités de Sydney et Newcastle montre que ces aliments riches en fibres permettent à l’organisme de produire des acides gras, essentiels dans la prévention de certaines maladies pulmonaires, comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). 

La BPCO est caractérisée par une obstruction des bronches, une toux et une expectoration chronique. Cette maladie se déclare de manière insidieuse et la plupart des patients n’en constatent les symptômes que lorsqu’elle est bien installée. Dans la majeure partie des cas, le tabagisme en est la cause.

Des acides gras anti-inflammatoires 

Pour tester les effets des fibres alimentaires sur la santé pulmonaire, les chercheurs ont exposé des souris à la fumée de cigarette. Une partie des rongeurs a reçu une alimentation enrichie en fibres. Les chercheurs ont constaté que la fumée de cigarette diminue la production de certains acides gras aux propriétés anti-inflammatoires et provoque donc une inflammation, mais la consommation de fibres annule cet effet. "Nous avons constaté que les fibres sont capables de réduire l’inflammation et la dégradation des poumons, explique le professeur Phil Hansbro, auteur principal de la recherche. Ce qui améliore la fonction pulmonaire". 

Ces résultats ne sont pas un appel à cesser tous les traitements contre la BPCO, mais indiquent que le régime alimentaire joue un rôle important dans la santé pulmonaire, en particulier pour les personnes à risque. 

Entre 25 et 29 grammes par jour 

Une étude parue au début de l’année dans The Lancet appelait déjà à une plus grande consommation de fibres. D’après les chercheurs, cela protégerait l’organisme de nombreuses maladies et améliorerait l’espérance de vie. Consommer entre 25 et 29 grammes de fibres par jour diminue de 15 à 30% la mortalité, quelle qu’en soit la cause. Seulement un homme sur cinq et une femme sur dix le font quotidiennement. Si vous voulez atteindre ce seuil, sachez que 25 grammes de fibres correspond à 100 grammes de pois chiches, de pruneaux, de figues sèches ou de lentilles. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité