Publicité

QUESTION D'ACTU

Augmentation des cas

Epidémie de rougeole à Val Thorens : le bilan s'alourdit à 24 malades

Une épidémie de rougeole s'est déclarée dans la station de ski de Val Thorens (Savoie). La ministre de la Santé Agnès Buzyn fait état de 24 malades et rappelle l'importance de se faire vacciner pour les personnes nées après 1980. 

Epidémie de rougeole à Val Thorens : le bilan s'alourdit à 24 malades Design Cells /istock

  • Publié 12.02.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


24 personnes sont désormais touchées par l'épidémie de rougeole qui sévit dans la station de ski de Val Thorens, en Savoie, a annoncé la ministre de la Santé ce mardi sur France Inter. Un dernier bilan faisait état de 18 malades, essentiellement des saisonniers.

Ces 6 nouveaux patients sont "des personnes jeunes, non vaccinés, nés après les années 1980 donc qui n'ont pas été en contact avec le virus avant", a déclaré Agnès Buzyn, insistant sur l'importance de se faire vacciner. "Nous rappelons, pour les personnes qui habitent la région, qu'il faut se faire vacciner contre la rougeole quand on est né après 1980 et qu'on n'a pas été vacciné contre la rougeole dans le carnet de santé". Dans le même temps, a-t-elle précisé, l'Agence régionale de santé a "pris des mesures pour trouver toutes les personnes" ayant pu être en contact avec le virus afin de limiter sa propagation.

Plus de 2800 cas recensés en 2018

A la période du 4 février, 12 autres cas avaient déjà été signalés en Auvergne-Rhône-Alpes : 7 dans le Rhône, 2 dans la Drôme et un dans l'Ain, la Loire et la Haute-Savoie, avait indiqué l'ARS. La recrudescence de cette maladie que l'on pensait disparue inquiète les autorités sanitaires. Et pour cause, rien que dans cette région, on enregistre un hausse vertigineuse des cas déclarés ces dernières années : 8 avaient été recensés en 2016, contre 45 en 2017 et 84 en 2018. Dans son dernier bulletin épidémiologique, Santé publique France avait recensé plus de 2800 cas de rougeole partout en France, entre janvier et le 11 novembre 2018, dont trois mortels.

La vaccination, seul rempart contre la rougeole

Une situation inquiétante quand on sait qu'il n'existe aucun traitement spécifique contre la rougeole et que la vaccination est le seul moyen efficace de s'en protéger. Traditionnellement, le schéma vaccinal consiste en l’injection d’une dose de vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) à 12 mois puis une deuxième injection entre 16 et 18 mois. Pour les personnes n’ayant jamais été vaccinées contre la rougeole, un rattrapage est possible. Il consiste en l’injection de deux doses de vaccin à au moins un mois d’intervalle. En cas d’épidémie, il est possible de recevoir le vaccin jusqu’à 72 heures après avoir été en contact avec une personne souffrant de la rougeole pour éviter la survenue de la maladie (vaccination de rattrapage).

Santé publique France rappelle "la nécessité d’une couverture vaccinale très élevée dans la population (au moins 95% avec deux doses de vaccin chez les enfants et les jeunes adultes). Une telle protection collective permettrait d’éliminer la maladie et ses complications et ainsi protéger également les personnes les plus fragiles ne pouvant être elles-mêmes vaccinées (nourrissons de moins d’un an, femmes enceintes, personnes immunodéprimées)". Depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole fait partie des 11 vaccins obligatoires chez le nourrisson. Une mesure qui semble porter ses fruits, puisqu'en mai 2018, 97,8% des nourrissons nés depuis le 1er janvier de cette année ont reçu la 1ère dose, alors qu'en mai 2017 92,3 % des nourrissons étaient vaccinés avec une dose de vaccin hexavalent, soit un gain de 5,5%.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité