Publicité

QUESTION D'ACTU

Interview

La peau en hiver : les conseils d'une dermatologue

Le dr Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologue, était l'invitée de notre émission Les Jeudis de la Formation et nous a conseillé sur les bons gestes à adopter pour prendre soin de sa peau en hiver.

La peau en hiver : les conseils d'une dermatologue djiledesign /istock

  • Publié 05.02.2019 à 12h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Jean-François Lemoine : Pourquoi parler de la peau en hiver ? 

DR Catherine Oliveres-Ghouti : Le soleil entraîne des dégâts à court, moyen et long terme. Par contre l’hiver, la peau subit l’agression du froid et le fait aussi que les vêtements la dessèchent.

JFL : Notre peau est-elle beaucoup plus fragile que celle de nos ancêtres face aux intempéries ?

COG : Le corps de nos ancêtres était couvert de poils. Les poils servaient de protection contre l'humidité, les rayons solaires, les parasites, etc. Au cours de son évolution, l’être humain a perdu ses poils sauf quelques zones très poilues tels que les organes génitaux ou encore les cheveux.

JFL : Faut-il vraiment "nourrir la peau" ? 

COG : La peau est protégée par un film hydrolipidique, fait à la fois de sébum qui vient des glandes sébacées et d’eau. Ce film protecteur de l’épiderme face aux agressions extérieures a besoin de lipides pour assurer son rôle. On apporte alors à cette peau des compléments tels que des crèmes, faites à partir d’huile et d’eau, adaptées à ses besoins : crème légère ouplus onctueuse. Mais "nourrir la peau" ne veut pas dire uniquement mettre des crèmes. En hiver, la peau est beaucoup plus sèche et il est donc indispensable d’hydrater la peau soit par des crèmes soit par des aliments tels que des omégas 3 que l’on peut trouver par exemple dans les poissons gras, omégas 6 des vitamines E.

JFL : "Nourrir la peau" est-il uniquement réservé aux femmes ?

COG : Les hommes sont de plus en plus demandeurs parce qu’aujourd’hui l’homme consacre un intérêt particulier à son apparence physique. Il faut que son image reste dynamique, en bonne santé. Quand aux hommes d’âge mûr, ils veulent rester compétitifs dans leur profession, ils ne veulent pas donner "l’air fatigué".

JFL : Les hommes peuvent-ils opter pour une crème du soir ?

COG : Les hommes nous demandent des traitements pour combattre le vieillissement cutané soit par des injections de botox pour les rides du front, soit par des crèmes adaptées à leur peau. Nous leur conseillons une crème de nuit antirides car c’est la nuit que la peau se régénère. Et le matin, nous leur conseillons plutôt une crème hydratante pour peau sèche, grasse ou mixte.

JFL : Vous conseillez donc aux hommes, de tout âge, de mettre une crème de nuit ? 

COG : Oui bien sûr. Il est indispensable d’hydrater sa peau à tout âge. Et il n’y a pas d’âge pour se sentir bien dans sa peau ! 

JFL : Comment prendre soin de la peau des enfants en hiver ?

COG : Il est conseillé de couvrir les extrémités des enfants pour les protéger du froid. La peau des enfants, avant la puberté, est fine et très sèche car elle contient moins de graisse cutanée et le film hydrolipidique est encore incomplet, puisque les glandes sébacées sont pratiquement inactives avant la puberté. Il est donc indispensable de protéger leur peau et de leur apporter des soins particuliers avec des crèmes.

JFL : Quelles crèmes nous conseillez-vous ? 

COG : Des crèmes où il est indiqué "spécial enfant ou bébé".

JFL : Le froid est-il l’allié ou l’ennemi de la peau ?

COG : Le froid n’est pas l’ennemi de la peau à condition de la protéger avec une crème hydratante mais il faut penser aux engelures qui contrairement ne sont pas dues à un froid intense mais à un froid humide.

JFL : Justement, à partir de quelles températures la peau commence à souffrir ?

COG : C’est une question d’hygrométrie. Les engelures sont causées par le froid et l’humidité sans avoir forcément été exposé un certains temps. Elles ne sont pas obligatoirement causées par des températures en dessous de zéro. Elles apparaissent sur les parties du corps les moins vascularisées comme les extrémités des membres (mains, pieds). On reconnait les engelures au changement de couleur de la peau aux extrémités : rougeâtre, violacée. La zone enfle et peut même être douloureuse. 

Attention ne pas confondre avec les gelures qui sont des lésions dues au froid, qui interviennent en cas de température négative.Les plus sévères nécessitent parfois l'amputation.

JFL : Médicalement, les engelures se soignent-elles comme des brûlures ?

COG :Pour les soigner, il faut agir avec des vasodilatateurs qui permettent de dilater les petits vaisseaux sanguins des extrémités. 

JFL : Quels sont les différents stades de l’engelure ?

COG : On constate une simple rougeur puis des bulles ou phlyctènes violacées peuvent se former. Les zones sont douloureuses et doivent être soignées comme des brûlures.

JFL : Le traitement de simples engelures ne se fait que par des vasodilatateurs ? 

COG : Les simples engelures se soignent par des vasodilatateurs et également par des crèmes à base de vitamines B5 cicatrisantes. Lorsque le problème est récurrent, il est important aussi de prescrire au patient, à titre préventif, des vasodilatateurs, de la vitamine E, d’informer le patient de mettre deux couches de chaussettes fines plutôt qu’une paire de grosses chaussettes, de rajouter des gants de soie sous ses gros gants et ne pas avoir les pieds serrés dans ses chaussures.  

JFL : Peut-on dire que la cicatrisation est plus difficile l’hiver ?

COG : Non pas forcément.

JFL :Quelles sont les principales règles de la cicatrisation ?

COG : Pour une cicatrice chirurgicale, l’opération chirurgicale se fait généralement en hiver. Une cicatrice doit être protégée du soleil au moins durant les six premiers mois pour éviter l'apparition de taches brunes à l'endroit d'une cicatrice récente.

 Ensuite, il suffit d’appliquer une petite crème cicatrisante pour que la cicatrice s’estompe rapidement.

Lorsqu’il s’agit d’une cicatrice traumatique, le problème est un peu plus complexe. Lorsqu’il s’agit d’une morsure de chien par exemple, il est conseillé de toujours bien désinfecter la plaie et de la recouvrir d'un pansement

JFL : Emploie t-on un produit antibactérien systématique sur une cicatrice ?

COG : Pas nécessairement. Nettoyer la cicatrice à l’eau et au savon est un très bon désinfectant.

JFL : Doit-on recouvrir une cicatrice d’un pansement ?

COG : Si c’est une cicatrice suturée par un médecin pour enlever un grain de beauté, il n’est pas nécessaire de recouvrir d’un pansement. Lorsqu’il s’agit d’une cicatrice traumatique, ilest conseillé de recouvrir d'un pansement pour éviter toute contamination

JFL : Est-il conseillé de se masser autour d‘une cicatrice ?

COG : Oui mais uniquement quand la plaieest refermée, on peut faire un léger massage aux pourtours de la cicatrice pour favoriser une bonne cicatrisation. 

JFL : Combien de temps met une cicatrice pour cicatriser complètement ?

COG : Dans le dos par exemple, il faut compter quinze jours pour qu’une cicatrice soit refermée complètement puis mettre matin et soir, pendant un mois, une crème cicatrisante.

JFL : Doit-on protéger une cicatrice du froid ?  

COG : Il est important de la protéger du froid car elle peut finir violacée avec simplement la vasoconstriction.

JFL : Peut-on dire que les crèmes cicatrisantes favorisent la cicatrisation ?  

COG : Les dermatologues prescrivent les crèmes cicatrisantes car cela favorise la cicatrisation.

JFL : L’hiver accentuerait-t-il l’éruption cutanée tels que le psoriasis, l’eczéma, l’acné et ou encore la couperose ?

COG : Le psoriasis augmente en hiver car en été lsoleil améliore considérablement les symptômes du psoriasis.Tout comme l’eczéma qui survient davantage l’hiver chez les personnes qui ont une peau atopique car leur peau est plus sèche. Letemps froid est particulièrement propice à l'apparition de la couperose. Elle se traite l’hiver chez le dermatologue.

JFL : Comme le corps, le froid nécessite-t-il plus de calories au niveau de la peau ?

COG : Oui en hiver, la peau a davantage besoin d’aliments nourrissants plus gras, du bon gras bien sûr. Mais qui toutefois ne doit pas conduire à faire des excès alimentaires. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité