Publicité

QUESTION D'ACTU

Vapoter plutôt que fumer

Tabagisme : les autorités anglaises recommandent la cigarette électronique pour arrêter de fumer

En Angleterre, une nouvelle campagne télévisée du ministère de la Santé encourage les fumeurs à passer à la cigarette électronique en arguant que le vapotage est moins dangereux pour la santé que le tabac.

Tabagisme : les autorités anglaises recommandent la cigarette électronique pour arrêter de fumer AndreyPopov/iStock

  • Publié 31.12.2018 à 15h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Première cause de cancers évitables, le tabac serait selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) responsable chaque année de 73 000 décès prématurés en France.

Véritable enjeu de santé publique, le tabagisme fait l’objet, en France comme en Angleterre, de campagnes de sensibilisation du public plus ou moins impactantes. La dernière réalisée outre-Manche par Public Health England, une agence du ministère de la Santé britannique, et intitulée "Smokefree Health Arms" risque de rester en mémoire.

En une vingtaine de secondes, ce spot choc souhaite encourager les fumeurs à arrêter la cigarette au Nouvel An en soulignant les effets nocifs que chaque cigarette cause à leur organisme. "Chaque cigarette que vous fumez provoque un empoisonnement par le goudron qui pénètre dans votre circulation sanguine et se répand dans chaque organe de votre corps. Si vous pouviez voir les dégâts, vous arrêteriez", explique la voix off.

Vapoter pour arrêter de fumer

Diffusée depuis le 28 décembre et disponible jusqu’à la fin du mois de janvier, cette campagne de sensibilisation s’accompagne d’un conseil de la part des autorités britanniques : vapoter pour arrêter de fumer. Selon le Public Health England, le vapotage est une alternative solide pour se sevrer de la cigarette car, bien qu’il ne soit pas sans risque pour la santé, il est au moins 95% moins nocif que le tabagisme.

Dans un communiqué diffusé par le gouvernement britannique, les Dr Lion Shahab et Rosemary Leonard, experts en tabagisme espèrent inciter les fumeurs à opter pour la cigarette électronique. Ils ont bien conscience que pour cela, il faut avant tout vaincre les idées reçues qu’a le public sur le vapotage. Environ 2,5 millions d'adultes utilisent des cigarettes électroniques en Angleterre et ont aidé des milliers de personnes à réussir à arrêter de fumer. Cependant, près d’un fumeur sur deux (44%) croit que le vapotage est aussi dangereux que de fumer (22%) ou ne savent pas que le fait de vapoter pose beaucoup moins de risques pour la santé (22%).

Combattre les idées reçues autour de la cigarette électronique

"La fausse croyance selon laquelle le vapotage est aussi nocif que fumer peut empêcher des milliers de fumeurs de passer aux cigarettes électroniques pour les aider à cesser de fumer, s’alarme le Dr Lion Shahab. J'espère que cette expérience illustrative aidera les gens à constater les dégâts considérables causés par le tabagisme, qui pourraient être évités en passant à la cigarette électronique."

Un constat également émis par le professeur John Newton, directeur de l'amélioration de la santé à Public Health England : "Il serait tragique que des milliers de fumeurs qui pourraient arrêter avec l'aide d'une cigarette électronique soient rebutés par de fausses craintes pour la sécurité. Nous devons rassurer les fumeurs sur le fait que le passage à la cigarette électronique serait beaucoup moins nocif que le fait de fumer."

"Des recherches que nous avons menées avec d'autres ont montré que le vapotage est beaucoup moins nocif que le tabac et que l'utilisation de cigarettes électroniques à long terme est relativement sans danger, tout comme l'utilisation de produits à la nicotine homologués, tels que des timbres à la nicotine ou des chewing-gums. L'utilisation de cigarettes électroniques ou de substituts à la nicotine tels que des timbres ou de la gomme augmentera vos chances de réussir", poursuit le Dr Shahab.

En France, les instances de santé font preuve de plus de sûreté qu’en Angleterre concernant la cigarette électronique et son efficacité pour arrêter de fumer. Ainsi, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) considère qu’elle peut tout autant être "considérée comme une aide pour arrêter de fumer ou réduire la consommation de tabac des fumeurs" que "constituer une porte d’entrée dans le tabagisme". Il recommande donc, "d’informer, sans en faire publicité, les professionnels de santé et les fumeurs que la cigarette électronique est une aide à l’arrêt du tabac et un mode de réduction des risques du tabac en usage exclusif", mais aussi "de maintenir les modalités d’interdictions de vente et de publicité prévues par la loi et d’étendre l’interdiction d’utilisation à tous les lieux affectés à un usage collectif".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité