Publicité

QUESTION D'ACTU

E-cigarette

Les ados qui vapotent ont plus de risque de fumer du tabac par la suite

Les adolescents qui fument des cigarettes électroniques sont plus susceptibles de devenir des consommateurs de tabac par la suite, avec des conséquences dramatiques sur leur santé. 

Les ados qui vapotent ont plus de risque de fumer du tabac par la suite 6okean /istock.

  • Publié 08.11.2018 à 10h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Les ados qui vapotent finissent par fumer du tabac à peu près autant que les adolescents qui n'ont jamais utilisé ces appareils, selon une nouvelle étude parue dans la revue Pediatrics du 5 novembre. Pire : la cigarette électronique "augmente la probabilité que les jeunes commencent à fumer", déplore Jessica Barrington-Trimis, directrice de la recherche.

Une véritable "épidémie"

En France, on estime à environ 1,7 million le nombre d’utilisateurs quotidiens de cigarette électronique. Ce marché devrait atteindre 44,6 milliards de dollars dans le monde d'ici cinq ans.

La FDA a récemment déclaré que le vapotage était devenu une véritable "épidémie", menaçant de réduire à néant les efforts en matière de réduction des taux de tabagisme. L’agence a ordonné aux fabricants de cigarettes électroniques de présenter des plans de santé publique pour réduire la consommation des adolescents.

"Les pédiatres doivent trouver un moyen de régler ce problème"

Jessica Barrington-Trimis et ses collègues ont interrogé 6 258 lycéens deux fois à un an d’intervalle.  Voici ce que les chercheurs ont découvert :

- 7% des personnes n'ayant jamais fumé avaient commencé à fumer.

- 21% des vapoteurs avaient commencé à fumer de vraies cigarettes.

- Les adolescents qui vapotaient et fumaient étaient plus susceptibles de continuer à utiliser les deux produits plutôt qu’un seul.

"Les pédiatres doivent trouver un moyen de régler ce problème, car les cigarettes électroniques ne sont pas bénignes", alerte Jessica Barrington-Trimis. De récentes études ont démontré que si la cigarette électronique est toujours préférable au tabac, elle peut aussi être dangereuse pour la santé. Vapoter quotidiennement doublerait le risque d'avoir un infarctus, endommagerait les vaisseaux sanguins et augmenterait les risques de cancers.

Rigidité artérielle

Quand au tabac... "Nous avons constaté que le tabagisme à l'adolescence, même à des niveaux inférieurs à ceux rapportés dans des études chez l'adulte, est associé à une rigidité artérielle et à la progression de l'athérosclérose", a par ailleurs déclaré le professeur John Deanfield (UCL Institute of Cardiovascular Science) a propos d’une autre recherche. La rigidité artérielle indique que les vaisseaux sanguins commencent à être endommagés, ce qui fait le lit de futurs problèmes cardiaques et vasculaires. On parle de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux.

 "Cependant, nous avons également constaté que si les adolescents ont ensuite cessé de fumer et de boire après l'adolescence, leurs artères reviennent à la normale, ce qui suggère qu'il existe des possibilités de préserver la santé artérielle dès le plus jeune âge", insiste John Deanfield.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité