Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Cholestérol : après Noël, les taux augmentent

Des chercheurs danois ont mesuré les niveaux de cholestérol juste après les fêtes de Noël. Résultat : ils sont 20% plus élevés qu’en été.

Cholestérol : après Noël, les taux augmentent seb_ra/iStock

  • Publié 29.12.2018 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Foie gras, bûche, petits fours, dinde… Les repas des fêtes de fin d’année ne sont pas vraiment faits pour perdre du poids. Les jours qui suivent font souvent office de détox pour se remettre des excès. Par ailleurs, toute cette nourriture, généralement couplée à pas mal d’alcool, augmente le risque de faire un infarctus du myocarde.

9 personnes sur 10 présentent un taux élevé au lendemain de Noël

Des chercheurs danois se sont intéressés aux conséquences de ces agapes sur le cholestérol et le résultat est sans appel. En analysant plus de 25 000 personnes, les chercheurs ont conclu que les niveaux de cholestérol après les fêtes de fin d’année sont 20% plus élevés qu’ils ne le sont en été. Les chercheurs estiment que le risque d'avoir un taux de cholestérol élevé est six fois plus élevé après les repas de Noël. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue internationale Atherosclerosis.

L’étude a révélé que neuf participants sur dix présente un taux de cholestérol élevé après Noël. "Notre étude montre que le taux de cholestérol est influencé par les aliments gras que nous consommons lors de la fête de Noël", déclare le Dr Anne Langsted, l’une des auteures de l’étude. "Le fait que tant de gens ont des taux de cholestérol élevés juste après les vacances de Noël est très surprenant".

Attendez-vous à avoir un taux élevé de cholestérol

Les chercheurs précisent ainsi que si l’on doit consulter un médecin juste après les repas de Noël, mieux vaut se préparer à l’annonce d’un taux de cholestérol à un niveau plus haut qu’à l’accoutumé. "Le risque de présenter un taux de cholestérol élevé est grand si vous consultez un médecin et faites analyser votre cholestérol juste après Noël. Il est important d’en être conscient, tant pour les médecins qui traitent le taux de cholestérol élevé que pour ceux qui souhaitent maintenir leur taux de cholestérol bas", poursuit la chercheuse.

Un taux trop élevé de cholestérol dans le sang peut entraîner une obstruction des artères, augmentant le risque de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. L’hypercholestérolémie serait d’ailleurs la cause d’un infarctus sur deux, selon la Fédération française de cardiologie. En France, c’est près d’une personne sur cinq qui a trop de cholestérol dans le sang, le plus souvent des hommes.

Bien se remettre des repas de Noël

Pour se remettre au mieux de toute cette nourriture pendant les fêtes, suivre des régimes détox n’est pas forcément la meilleure solution. Mieux vaut donc faire simple et commencer par éviter les restes des repas de Noël pour ne pas continuer à stocker. Privilégier des repas légers, bien s’hydrater, éviter l’alcool et faire de l’exercice sont les meilleurs moyens de se remettre au plus vite de ces excès de nourriture et des kilos en trop.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité