Publicité

QUESTION D'ACTU

Trouble aigu de la vue

Décollement de rétine : la chirurgie mini-invasive fait mieux et évite l’effet Picasso

La chirurgie mini-invasive du décollement de la rétine donne aux malades une vision plus précise, avec moins de distorsions visuelles et moins d’effets secondaires. Elle est aussi moins coûteuse.

Décollement de rétine : la chirurgie mini-invasive fait mieux et évite l’effet Picasso PALMIHELP/istock

  • Publié 01.12.2018 à 18h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Lors d’un décollement de rétine avéré, le traitement est chirurgical et la technique la plus couramment proposée est une opération appelée « vitrectomie » qui consiste à retirer le corps vitré à l’intérieur de l’œil pour réparer chirurgicalement la rétine et la réappliquer sur le fond de l'œil par diverses méthodes.

Les résultats de cette étude comparative entre 2 techniques chirurgicales, la rétinopexie pneumatique, une technique mini-invasive, et la vitrectomie, démontrent clairement que les décollements de rétine vont obtenir de meilleurs résultats avec une chirurgie mini-invasive comme la rétinopexie pneumatique par rapport à la chirurgie traditionnelle, la vitrectomie.
Les résultats sont publiés dans Ophthalmology, le journal de l'American Academy of Ophthalmology.

Une étude randomisée

L’étude a porté sur 176 personnes avec un diagnostic de décollement de la rétine qui ont été tirés au sort entre, soit la rétinopexie pneumatique, soit la vitrectomie. Le critère principal d'évaluation était l'acuité visuelle un an après la chirurgie, ainsi qu'un score de métamorphopsie, pour évaluer les distorsions visuelles, et le succès anatomique.
Une amélioration de l’acuité visuelle

Les patients qui ont eu une rétinopexie pneumatique ont pu lire en moyenne 4,9 lettres de plus lors du test d’acuité visuelle standardisé en comparaison de ceux qui ont eu une vitrectomie. De plus, avec la rétinopexie pneumatique, les malades ont eu moins de distorsions visuelles.

De bons résultats fonctionnels

Une plus grande proportion de patients qui ont eu la rétinopexie pneumatique obtiennent une vision 20/40 sur l'œil affecté (90,3% contre 75,3%). Bien que les patients traités par vitrectomie ont des taux de succès anatomique plus élevés (93,2% contre 80,8%), les patients qui n’ont pas atteint niveau de succès anatomique avec la rétinopexie pneumatique ont quand même obtenu de très bons résultats visuels. De plus, secondairement, le succès anatomique est pratiquement identique entre les 2 groupes.

Les patients du groupe rétinopexie pneumatique signalent également une récupération plus rapide et une meilleure qualité de vie dans les six mois suivant la chirurgie.

Une indication chirurgicale

La rétine est une membrane qui tapisse le fond de l’œil. Elle contient des cellules sensorielles qui t analysent les signaux lumineux transmis à travers la pupille de l’œil et le cristallin. L’information est ensuite transmise par le nerf optique au cerveau qui reconstitue, in fine, l'image.

Le décollement de rétine est dû à la présence d’une petite poche de liquide située sous la rétine. Dans la grande majorité des cas, le décollement de la rétine fait suite à une déchirure de la rétine qui permet au liquide qui est normalement à l’intérieur de l’œil de s’infiltrer et de soulever la rétine de proche en proche. La zone décollée ne fonctionne plus et le risque est qu’en l’absence de traitement rapide, le décollement se poursuit.

Une technique sous utilisée en Europe

Selon le Dr Rajeev H. Muni, investigateur principal de l’étude et chirurgien vitréorétinien à St. Michael's en Grande-Bretagne, le résultat principal de l'étude est que l’on obtient de meilleurs résultats concernant la vision avec le traitement mini-invasif par rétinopexie pneumatique (ou PnR).

Cette étude devrait changer la manière dont la plupart des spécialistes de la rétine traitent les décollements de rétine simples, d’autant qu’il s’agit d’une technique moins coûteuse à réaliser que la vitrectomie.
L'un des inconvénients de la vitrectomie est que de nombreux patients nécessiteront une seconde opération, la chirurgie de la cataracte, d'ici un an. Cela retarde considérablement la récupération visuelle et peut être évité pour l'essentiel avec le traitement par rétinopexie pneumatique.

Amélioration du handicap

Selon les experts, cet essai est aussi le premier à démontrer que la rétinopexie pneumatique peut minimiser la distorsion visuelle qui peut apparaître après le traitement du décollement de la rétine. Cela permettrait d’éviter potentiellement « l’effet Picasso », qui provoque chez certains patients une altération importante de leur vision.

En effet, dans ce cas de figure, si les patients peuvent lire les lettres lors des tests, tout est faussé dans la réalité et beaucoup de gens finissent par apprendre à ignorer complètement l'œil malade. Ce problème de la distorsion visuelle est donc très invalidant pour les patients, et le fait qu'il puisse être minimisé avec la rétinopexie pneumatique est probablement lié à la meilleure qualité de la récupération de la rétine obtenue avec cette technique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité