Publicité

QUESTION D'ACTU

Mouvement social

Manifestations : les infirmiers font entendre leur colère partout en France ce mardi

Les infirmiers dénoncent le "mépris" du gouvernement, accusé d’avoir cédé au "lobby" des médecins. Ils manifestent partout en France ce mardi à partir de 14h00. 

Manifestations : les infirmiers font entendre leur colère partout en France ce mardi Jyliana / istock

  • Publié 20.11.2018 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce mardi 20 novembre, les infirmiers sont appelés par 16 organisations à manifester partout en France à partir de 14 heures. Ils dénoncent le "mépris" du gouvernement, accusé d’avoir cédé au "lobby" des médecins. Tous partagent le "même sentiment d’une profession laissée pour compte", estime le vice-président de la FNI (libéraux), Daniel Guillerm.

Origine de la colère

L’origine de la colère vient du plan santé récemment présenté par le président de la République, qui prévoit la création de 4 000 postes d'assistants médicaux pour aider les médecins. "Nous devons continuer à décharger les médecins d’actes qui peuvent être faits par d’autres. Nous créerons des postes d’assistants médicaux qui accompagneront et déchargeront les médecins d’actes simples. Nous en créerons autant qu’il en faudra. L’objectif du quinquennat est d’en déployer au moins 4 000", avait déclaré en septembre dernier Emmanuel Macron.

"Pourquoi créer un nouveau métier au lieu de s’appuyer sur les quelque 660 000 infirmières existantes ? Pourquoi payer des secrétaires aux médecins sur le dos de l’assurance maladie, pour un total de 200 millions d’euros par an, au lieu de créer des postes en maison de retraite ou d’augmenter les actes et salaires des infirmières", s’insurge dans 20 minutes Daniel Guillerm.

Détournement de fonds

"Nous sommes choqués par ce détournement de fonds venant des cotisations d’assurance-maladie pour des gens qui n’ont pas de soucis financiers", assure Thierry Amouroux dans Le Monde, président du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI CFE-CGC). "Il aurait été plus cohérent de consacrer cet argent à créer des postes en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), lieu où les conditions de travail sont exécrables".

Qu’ils soient libéraux, salariés de l’hôpital, ces professionnels de santé réclament aussi de meilleures rémunérations, une autonomie plus importante et le renforcement des effectifs dans les établissements. Une vingtaine de rassemblements sont balisés devant les préfectures. A Paris, une manifestation aura lieu devant le ministère de la Santé. Aucune grève n’a été envisagée pour le moment. Le mouvement ne s’est pas associé à celui des gilets jaunes. Selon la DREES, on dénombre 660 611 infirmiers en France, dont 116 800 libéraux ou mixtes et 433 202 qui travaillent exclusivement dans la fonction publique hospitalière.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité